Brimwood College

Une guerre se prépare. Les éléments s'éveillent. Quel camp choisirez-vous?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Derniers sujets
Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

      


Partagez | 
 

 Chloe's place

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lance Holloway

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Chloe's place   Jeu 30 Mar - 22:43

Chloe's place.

En poussant la porte, sans même prendre le temps de frapper - il semblait qu'ils en étaient rendu là dans leur amitié - Lance fut saisi d'une pensée soudaine: comment avait-il atterit chez Chloe déjà?

***

En quittant le stade de football, lorsque vint le temps (enfin!) de mettre fin à cette pratique (absolument désastreuse), Lance ramassa ses affaires, prit une douche rapide et se dirigea aussitôt vers les résidences du collège.

Or, arrivé devant chez lui, et après avoir son sac, ses poches et tout le contenu de son équipement de sport, il dû se rendre à l'évidence:

Pas de clés.

Mais qu'en avait-il fait?

Avec une grimca, il remit à la hâte son lot de survêtements sales et ses autres effets personnels qu'il balança sans regarder dans son sac avant de quitter les lieux, prestemment.

Ce n'est pas comme si ça ne lui avait pas passé par la tête de simplement demander au concierge ou à la sécurité de venir lui ouvrir - il avait certainement une carte d'identité avec son adresse quelque part de fourré dans son sac - mais non, il s'en foutait bien de rentrer chez lui à ce moment précis.

Car, depuis sa (re)rencontre avec Allison, cette envie irrepressible qu'il avait pourtant réprimer tout au fond de lui depuis leur (première) rencontre avait refait surface tout d'un coup.

Cet instinct était encore plus fort que le besoin de la questionner, de lui demander des explications, de l'étamper au mur - pour exprimer sa colère ou pour se jeter sur elle, ce n'était pas encore clair  - mais tout ça passait en deuxième devant le simple fait...

D'en parler.

Avec quelqu'un de confiance.

Lance avait longtemps été seul. Il y était habitué. Et c'est peut-être la raison pour laquelle il ne faisait pas facilement confiance, mais aussi qu'il la recherchait tant, cette confiance qu'il placerait en quelqu'un.

Et ce quelqu'un, il la côtoyait depuis des semaines. Il l'avait rencontré le jour même de sa (première) rencontre avec Allison. Et maintenant qu'ils s'étaient rapprochés et s'entendaient bien - plus que jamais - maintenant que Lance avait trouvé en elle une semblable, une amie, le besoin de lui révéler une partie de lui se faisait un peu plus fort chaque jour.

À quelques reprises, il s'était surpris à avoir envie de lui parler. Au début surtout, il était à ce point déphasé et perturbé qu'il aurait été prêt à décharger son secret sur la première personne charitable et de bonne fois.

Quelle erreur ça aurait été.

Et pourtant, voilà les mêmes idées qui revenaient.

Sauf que désormais Chloe était plus qu'une connaissance. Dès le départ, quelque chose l'avait attiré chez elle, non pas quelque chose de physique (comme Allison), mais un instinct, un feeling qui lui disait qu'ils se ressemblaient.

Il s'était surpris quelque fois à capter un froncement de sourcil, un regard dans le vague ou une expression impassible qui lui disait qu'elle aussi avait ses secrets, qu'elle aussi avait son bagage et ses peurs et il se prit à espérer qu'un jour ils seraient assez bons amis, ainsi que mutuellement prêt pour se révéler cette part d'ombre en eux.

Le problème, c'est que cette « part d'ombre » en lui était vraiment difficile à digérer, vraiment sombre.

Ouais salut Chloe, en fait je suis un des ignomnies avec des pouvoirs. Ouais je peux même t'enflammer si tu veux une démonstration. Mais hey, tu vas rester mon amie quand même hein?

Yeah right. Like that would go well.

Mais le besoin de parler de tout ça - ou juste de sa frousse d'il y a trois semaines - lui brûlait les lèvres avec de plus en plus d'insistance.

Ce n'était pas très sain de tout remuer dans son esprit, et après un temps, il s'était calmé et n'y avait plus pensé. Trop préoccupé par les choses simples et normales de la vie au collège comme les filles, le football et les cours (dans cet ordre là).

La réapparition d'Allison, une fois la surprise dissipée était comme une claque en plein visage.

Tout refaisait surface d'un coup: son questionnement sur lui-même et le monde engendrait une réémergence d'émotions ingérables, y compris, la peur, l'incertitude et le doute. Comme s'il avait placé tout ce qui a trait au surnaturel dans un tiroir au fond de son placard et qu'en une seconde elle avait ouvert la porte à la volée et jeter le tiroir à ses pieds.

D'autres sentiments se mélangeaient comme le désir et la peur et il ne pouvait pas le laisser guider par l'un deux. Ses émotions contradictoires l'empêchaient de raisonner clairement. Il avait besoin de l'opinion de quelqu'un d'autre, il avait besoin de se faire rassurer.

Ses pouquoi ses pas l'avait mené ici, chez Chloe, sans même qu'il n'y ait mis les pieds auparavant.

***

Lance n'était pas complètement dénué de bonnes manières, c'est pourquoi il s'annonça dès qu'il franchit la porte d'entrée sans frapper.

Pas de réponse.

Étant donné que ce n'était pas verrouillé, il se dit qu'elle devait forcément être quelque part à l'intérieur de l'appartement. (Chloe ne lui semblait pas le genre de personne qui quitterait son domicile sans verouiller derrière elle...)

« Chloe? »

Il s'engagea donc plus loin encore et pris le temps de regarder le décor (ou plutôt le manque de). Il y avait ça et là des boites qui traînaient (n'était-elle pas arrivée depuis un mois?) et d'autres cartons à demi défait. L'appartement aurait semblé spacieux s'il n'y avait pas autant de paquet non déballés. On aurait dit que les déménageurs venaient de partir.

Prenant de l'assurance, Lance continua sa visite, sans même prendre le soin de s'enquérir de la présence de Chloe et pénétra dans la prochaine pièce.

Et resta muet de stupeur.

Sur le mur du fond, juste en face de l'entrée, se tenait un mur complet de photographies et de post-it et de termes ou noms gribouillés au feutre noir. Un gros trait au feutre rouge encerclait certain noms et pointaient vers d'autres photos. Les posts-it posaient des question sous les images et les mots écrits au tableau.

On aurait dit qu'il se trouvait devant un véritable tableau d'enquêteur, utilisé pour réfléchir, retracer, déchiffrer et trouver des criminels, résoudre des scènes de crimes.

Subjugué et voulant en savoir plus - lire les mots, contempler les visages - il se prit les pieds dans une boîte (encore!) et baissa les yeux.

Le sol était rempli de boîtes, le nom « Matthiew » indiqué sur chacune d'elle.

Le nom de Matthiew était aussi présent au tableau. À plusieurs reprises.

Un pas de plus et ce fut suffisant pour qu'il comprenne.

Le mot Fierce se trouvait au tableau.

Avec Seacalling.

Élus.

Il fit volte face lorsqu'il entendit un bruit et se retrouva nez à nez avec une Chloe vêtue d'une serviette, cheveux encore mouillés. Il put lire la surprise et la peur sur son visage.

Le temps sembla s'arrêter.

Tant de scénarios défilaient dans sa tête, s'en était asphyxiant.

Non. Pas encore. Il ne se laisserait pas avoir cette fois!

Mais Chloe!

Trop tard. Il l'avait déjà prise par les épaules pour l'acculer au mur. Son geste témoignait d'une certaine violence - ou de la peur de demander.

Il le fit quand même.

What the hell are you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloe Parker

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 08/09/2016
Age : 26

MessageSujet: Re: Chloe's place   Dim 2 Avr - 1:34

La peur était un sentiment sournois et très envahissant lorsque l'on n'apprenait pas à le contrôler. Elle pouvait paralyser, voir carrément tuer si on ne faisait pas gaffe.

Et c'est exactement ce qui venait de se passer. Chloe, fraîchement sortie de la douche avec les cheveux trempes et une simple serviette autour de la taille, était restée complètement figée en tombant nez-à-nez avec la personne qu'elle considérait désormais comme son seul ami véritable.

Plusieurs questions l'avaient assaillie sans qu'elle n'aie le temps d'y répondre. D'abord, comment Lance était-il entré? Et si c'était par la porte principale (ce qui était somme toute bien évident) comment se faisait-il qu'elle avait oublié de verrouiller? Pourquoi ne s'était-il pas contenté de l'attendre dans son entrée? Et qu'est-ce qu'elle foutait, pratiquement à poils, devant lui sans ouvrir la bouche? Mais surtout, par où commencer?

Lance fut plus vif qu'elle. Le choc du mur contre son dos la fit sursauter. C'était la première fois qu'elle le voyait dans cette état et elle ne put réprimer un frisson de panique lui parcourir l'échine. Ses yeux la menaçaient dangereusement malgré cette étincelle de peur qu'elle pouvait deviner, tout au fond de sa pupille.

Le voir ainsi la mis dans tous ses états et elle sentie, malgré elle, les larmes lui venir aux yeux sans, toutefois, les laisser couler. Le temps n'était pas aux sentimentalisme. Il y avait une vraie bombe prête à exploser qu'elle devait désamorcer!

- « Lance, LANCE. You hurt me!»

Elle avait dû hausser le ton en voyant qu'il ne l'entendait pas vraiment. Elle sentit l'emprise qu'il exerçait sur elle se détendre légèrement sans, pour autant, qu'il la lâche complètement.

Le silence était lourd et elle, qui d'ordinaire était tellement sûre d'elle, n'arrivait plus maintenant à confronter son regard.

Parker devait trouver quelque chose à dire pour le rassurer, pour le convaincre qu'elle était toujours de son côté...

Rien. La peur d'avouer la tétanisait.

Il y avait tellement longtemps maintenant qu'elle ne s'était plus confiée à qui que ce soit. C'était comme être seule sur une île déserte.

Et maintenant qu'elle en avait la chance, son cerveau n'arrivait tout simplement pas à faire le tri de toute l'information pour construire un discourt qui ferait un certain sens.

Ce n'était pourtant pas compliqué: Une introduction, un élément déclencheur, quelques péripéties et une conclusion!

Mais comment lui faire gober tout ça d'un seul coup? De tous les scénarios possibles, c'était bien le dernier auquel elle aurait adhéré.

Chloe avait voulu lui avouer la vérité depuis un moment déjà, mais le timing ne semblait jamais au rendez-vous. La vie s'était chargée de tout une fois de plus... Ou était-ce encore Matthew qui lui jouait un vilain tour?

Matthew... Ça semblait être la meilleure manière de commencer.

- « I'm afraid too, Lance.»

Ses yeux bleus cherchèrent désespérément ceux de son ami pour le convaincre de sa sincérité.

Il accepta, bien qu'à contrecœur, de la libérer et s'éloigna d'elle comme si elle était porteuse d'un virus mortelle. La jeune femme replaça subtilement sa serviette avant de lui faire signe de s'asseoir sur le fauteuil d'appoint près de la fenêtre.

Il refusa, restant debout, prêt à attaquer... Ou à fuir. Elle n'en savait trop rien.

Ne souhaitant pas rester nue pour parler de ce genre de choses, et sachant qu'il ne la laisserait pas aussi facilement s'éclipser, elle opta finalement pour voler dans l'une des boîtes de Matthew une longue chemise qui lui arrivait à la mi-cuisse et avec laquelle elle put retirer sa serviette sans se retrouver nue devant son ami.

Le parfum que dégageait le vêtement la prit de court et ses genoux se ramollirent. Un court laps de temps, le visage de son amant sembla se matérialiser et elle crut même l'entendre dire son nom.

Mais ce n'était qu'un vague souvenir. Matthew adorait la voir porter ses propres vêtements. La trouvant menue et délicate dans ces tissus amples.

- « Tu sais que tu es plutôt mignonne avec cette chemise? Si je ne l'aimais pas tant, je te dirais de la garder. »

À ce souvenir vint cruellement se greffer l'image du jeune homme gisant dans ses bras tandis que la mort venait le chercher...

Cela lui suffit pour trouver un minimum de courage. Elle prit donc place sur le sectionnel gris, essayant de rapatrier ses idées.

- « Matthew...»

Dire son nom à voix haute eu l'effet d'un coup de poing dans la poitrine. Parker prit entre ses mains le pendentif qu'elle avait au cou, jouant avec comme elle le faisait toujours lorsqu'elle était dans ses pensées.

- « Tu es le dernier, Lance. C'est pour ça que je suis ici. C'est pour ça que Matthew m'a juré de continuer. Vous étiez quatre, au départ, et il ne reste plus que toi aujourd'hui.»

Ok. Ce n'était pas clair. Elle le voyait bien dans son regard qu'il allait perdre patience. Mais comme ça, sous cette pression, elle n'arrivait simplement à rien du tout!

- « Tu veux pas t'asseoir, please? You're freaking me out! »

Lance tiqua. Puis, après un moment qui lui parut une éternité, il décida finalement de prendre place dans le fauteuil près de la fenêtre sans s'y complaire. Il était nerveux, aux aguets, et lui donnait vraiment l'impression d'être un monstre.

Ce qu'ils étaient d'une certaine manière.

- « Je suis une Seacalling.»

C'était dit. La glace était brisée. Elle ne pouvait plus reculer, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance Holloway

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: Chloe's place   Dim 2 Avr - 12:17

Le mélange d'émotions et d'informations en étaient trop pour Lance qui, confus, ne su pas tout de suite comment interpréter les paroles de Chloe.

Car, devant lui, se trouvait toujours celle qu'il considérait comme son amie et qui lui avouait à l'instant un secret aussi difficile à digérer que le sien.

N'avait-il pas pris le chemin de l'appartement de Chloe parce qu'il souhaitait justement lui dévoiler ce qui lui pesait sur le cœur? Ce n'était pas très clair dans sa tête les raisons qui l'avaient conduit jusqu'ici... parce qu'il ne s'attendait pas à être de ce côté là de la révélation.

La seule en qui il pensait faire pleinement confiance, celle à qui il avait décidé de se confier (il lui semblait en tout cas) était en fait... en fait quoi? Qu'était-elle dans la grande guerre du monde qui se préparait?

Ça lui apprendra à se faufiler chez les gens sans y être invité!

Il ne savait pas comment réagir excepté d'avoir l'air menaçant. C'était un look qui lui convenait bien dans le stade devant des adversaires, mais il ne pensait jamais devoir diriger ce regard noir sur Chloe.

Il avait peur et tant qu'il aurait peur et qu'il ne comprendrait pas l'étendue de la situation, il la jouerait safe. Il ne baisserait plus jamais sa garde, même si c'était devant une amie.

À cette pensée, quelque chose à l'intérieur de lui se brisa et sa posture qui était auparavant arquée et pleine de tension se relaxa et il pu prendre une vraie grande inspiration.

Ces techniques de relaxation étaient mieux de fonctionner, surtout en situation de crise.

Chloe aussi avait peur. Chloe aussi se sentait vulnérable et mise à nue (elle plus que lui sur ce point!), et Chloe aussi devait porter le poids lourd de ce secret.

Elle semblait minuscule dans la chemise trop grande qui appartenait certainement à quelqu'un qui lui était cher. Son nom était écrit partout dans cette pièce. Il ne voulait pas poser la question qui lui brûlait les lèvres, parce qu'elle était aussitôt remplacée par une autre, plus brûlante encore, puis une autre après elle; tellement qu'il ne savait pas par ou commencer.

Ce nom qui flottait dans l'air - et certainement dans l'esprit de son amie - elle le prononça dans un souffle, perdue dans ses pensées. Comme si elle se le remémorait. Elle avait à l'instant l'air d'une enfant perdue dans ses trop grande chemise et dans des souvenirs douloureux.

Il ne pouvait comparer cette Chloe aux grands yeux brillants de larmes à Allison qui dans toute leur altercation était restée maître d'elle-même, aussi manipulatrice qu'elle était sombre, le tout rehaussé par une lueur de folie dans son regard acier.

À contrecœur, il vint s'assoir lorsqu'elle le lui demanda la seconde fois, parce que ce qu'elle venait de lui dire n'avait aucun sens et son cerveau tardait à coopérer.

Il était le dernier quoi? Firebreather? Comment était-elle au courant de ce qu'il était? Et il savait désormais qu'il n'était certainement pas le seul Firebreather. Sa rencontre avec la Fierces lui avait au moins appris ça.

Il n'avait pas prononcé un mot depuis longtemps, attendant plus d'explications... ou que son cerveau assimile enfin l'information qui lui était donnée au lieu de la laisser flotter dans son esprit comme un casse-tête auquel il manquait la moitié des morceaux.

- « Je suis une Seacalling.»

Il avait bien vu ce terme au mur du fond, mais il ne s'attendait pas à ça. Cette information le rassura quelque peu, mais son corps entier se tendit de nouveau comme si cette révélation devait être suivie d'une attaque.

Il devait se remémorer que toutes n'étaient pas Allison.

Il fut frappé par un million de questions supplémentaires, mais ce qui ressortait définitivement du lot était, pathétiquement, Je ne suis pas seul!

Combien de fois il avait rêvé pouvoir se confier à quelqu'un qui comprendrait? Il avait perdu le compte et il avait aussi repousser profondément cette idée, presque désespérément, car ça n'arriverait jamais.

Et en un mois, il rencontrait deux. La première avait faillit le tuer.

Mais la seconde était Chloe.

Et cette dernière n'avait pas l'air d'une Fierces prête à lui bondir dessus, au contraire elle avait l'air de... son amie qui venait de lui révéler le plus grand secret de son existence, et elle semblait tout aussi effrayée par sa confession que Lance lorsqu'il avait mis les pieds dans la pièce.

C'est ce qu'il déplorait le plus dans toute cette histoire: être réduit au silence et à la peur, simplement parce qu'on est différent. Lance n'avait pas choisit d'être Firebreather, comme Chloe n'avait pas choisie d'être Seacalling. Ils étaient qui ils étaient. Restait à savoir s'ils étaient du même côté.

Et alors le scénario horrible qu'il s'était imaginé en posant les yeux sur le mur - ou il avait vu Chloe comme une chasseuse de prime pour le compte des Fierces et qui cataloguait ses victimes sur un tableau - se transforma et prit tout son sens.

En l'espace d'une seconde, il décida de se fier à son instinct et de se faire confiance, malgré la petite voix dans sa tête qui lui disait encore de se méfier, de fuir.

Il en avait marre d'avoir peur et de fuir.

Aussi, se pencha-t-il légèrement vers l'avant, pour se rapprocher de Chloe tout en gardant ses distances - comme s'il souhaitait se confier à son tour - et ouvrit sa main droite qu'lui présenta.

Là, au creux de sa paume, jaillit une flamme mordorée, à la fois belle et vacillante dans la clarté de la fin d'après-midi.

C'était sa manière de lui faire à son tour une révélation - bien qu'il se doutait que son amie connaissait déjà son secret - mais c'était aussi plus que cela.  

Son regard, ancré dans celui de Chloe, s'adoucit.

Plus que révélation, son geste était un pacte, une promesse.

« What happened to Matthew? Tell me everything »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloe Parker

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 08/09/2016
Age : 26

MessageSujet: Re: Chloe's place   Jeu 15 Juin - 16:39

On lui avait souvent parlé du pouvoir exceptionnel des quatre. Ce don de recréer aux-mêmes les éléments auxquels ils étaient rattachés. Elle avait souvent vu Matthew à l'oeuvre, faisant apparaître de nul part de l'eau au creux de ses mains.

Mais ainsi, dans son salon en bordel, alors que la tension était encore palpable, la flamme qui jaillit de la paume de Lance eu l'effet d'un baume sur ses craintes et sa douleur. Est-ce que c'était réellement le cas, ou l'imaginait-elle, mais il lui sembla que la pièce devint plus chaude et plus claire.

Chloe ne s'était pas trompée, Lance avait une énergie tellement similaire à Matt. Et comme un papillon nocturne devant un lampadaire, elle se rapprocha de son ami, hypnotisée.

Ce geste, cet aveux qu'il lui faisait, c'était une promesse. Et elle voulait y répondre à son tour. Prenant une goutte d'eau qui perlait dans ses cheveux blonds, elle se rapprocha lentement de Lance comme on s'approche d'un animal que l'on doit apprivoiser et posa sa main trempe contre une ecchymose qu'il avait sur le bras. Son ami n'avait pas l'air certain, mais obtempéra et se laissa manipuler. Une fois sa main retirée, le bleu avait disparu.

Ses yeux rencontrèrent les siens sans avoir besoin de dire quoi que ce soit. Ils étaient du même côté et elle le protégerait de sa vie s'il le fallait.

" À la base de tout, il y a quatre élus purs. Ce sont les seuls qui ont le pouvoir de faire apparaître leur élément. Nous, les autres, avons besoin d'être en contact avec notre élément pour le contrôler."

Elle se tut un court instant, s'assurant qu'il était attentif à tout ce qu'elle s'apprêtait à lui révéler.

" Il n'y a qu'un élu pur par élément, of course! Nimaï Aball était Goldenleaves. Matthew et moi sommes allés à sa rencontre en Algérie... Mais il était déjà trop tard."

Pendu, sous un grand arbre en guise d'avertissement à tous ceux qui auraient l'idée de se rebeller. Matthew l'avait décroché sous les yeux apeurés des autres. Ils avaient attendu la nuit pour l'enterrer.

" Tu aurais adorée Fay, une Northstar irlandaise avec de beaux cheveux clairs, presque blancs."

Elle lui fit un petit sourire en coin, faisant bien entendu référence à une jeune demoiselle qu'ils connaissaient un peu. Chloe avait bien vu comment Lance était en sa présence (Ou plutôt comment il n'était pas du tout lui même!)

" La crew de Fay sous-estimait les Fierces. Nous avons appris deux mois plus tard qu'elle était décédée elle aussi. Ils n'ont retrouvé d'elle qu'une belle mèche de ses cheveux au milieu d'une marre de sang."

L'ambiance était lourde, Parker en était consciente. Mais y avait-il vraiment un autre moyen de conter toute l'histoire? Et surtout, y avait-il un autre moyen de lui faire réaliser à quel point tout ça était plus dangereux et plus grand qu'eux? Que ce campus et ces problèmes bidons de collégiens? Que s'il voulait continuer à cruiser tout ce qui bouge, il devait être plus préparé que jamais.

" Matthew..."

Un grand respire plus tard, elle se reprit.

" Matthew était un Seacalling. Mon Seacalling. Il avait de l'ambition, des projets. Ils voulaient tous vous réunir, ou au minimum s'assurer que vous étiez tous protégés adéquatement. Il avait une théorie selon laquelle une fois réunis, vous seriez quasi invincibles et que vos pouvoirs décuplaient en présence les uns des autres."

Les Fierces avaient également cette théorie et c'était pour cette raison que le dernier élu véritable se trouvait devant elle. Et pourtant quelque chose clochait. Comment se faisait-il que celui-ci était toujours en vie?

Sans rien enlever à tout le potentiel que Lance avait, il était tout de même le moins protégé et le moins entraîné des quatre. Pourquoi les Fierces n'avaient-ils pas encore fait une bouchée de lui? Certes, il avait été difficile à trouver au départ vu la fausse identité que ses véritables parents lui avaient donnés, mais tout de même.

" Matthew est mort dans mes bras. C'est ma mère qui nous a vendus. Je suis arrivée trop tard."

Les larmes mouillaient ses beaux yeux bleus sans couler, toutefois, contre ses joues. Chloe se leva, alla chercher une photo sur son mur, et la lui présenta. Ils étaient assis, souriants, sur une roche devant une chute magnifique dans un paysage paradisiaque.

" There's only you left."

Le silence retomba comme une pierre. La seacalling se replanta devant son tableau, touchant du bout des doigts les photos de ceux qu'elles venaient de lui présenter. Tous des fantômes, des souvenirs. Et tout ça pour quoi? Pour des élus radicaux imbus de pouvoir? Pour des humains effrayés par la différence et qui voyaient en eux que des monstres?

" You need a crew. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chloe's place   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chloe's place
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brimwood College :: Brimwood College :: Les résidences-
Sauter vers: