Brimwood College

Une guerre se prépare. Les éléments s'éveillent. Quel camp choisirez-vous?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Derniers sujets
» Surfer avec le danger
Dim 23 Juil - 12:44 par Cole D. Philips

» Le loft des Philips
Ven 21 Juil - 17:28 par Cole D. Philips

» Chloe's place
Dim 16 Juil - 18:56 par Lance Holloway

» Le calme avant la tempête
Ven 14 Juil - 15:21 par Derrick Stevenson

» Stade de Football
Mer 29 Mar - 22:25 par Lance Holloway

» Au fin fond de la mer noire...
Ven 3 Fév - 19:54 par Cole D. Philips

» Le bar « The Spot », l'endroit le plus populaire du collège de Brimwood
Mar 3 Jan - 16:35 par Cole D. Philips

» Découvertes des personnages
Dim 4 Déc - 18:40 par Admin

» Liste des personnages secondaires
Dim 4 Déc - 17:58 par Admin

Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

      


Partagez | 
 

 Stade de Football

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allison Rainwrite

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 08/07/2016

MessageSujet: Stade de Football   Mar 28 Mar - 23:05

Dix minutes. Il lui restait encore du temps.

Le soleil commençait lentement à s'éclipser derrière les buildings. Il était précisément quinze heures, cinq minutes. La température était idéale pour un entraînement. Une légère brise chaude flottait autour d'elle. Le décor allait la mettre à son avantage.

... Quoi qu'il n'y avait pas vraiment d'endroits où la jeune femme pouvait être dépréciée.

Posant son pied chaussé des derniers Adidass à la mode sur le banc de métal, Allison commença ses étirements, répriment une envie de grimacer en sentant sa cuisse la faire souffrir, encore. Il fallait faire le vide, se concentrer.

Huit minutes.

Elle inspira longuement, repoussant de ses jolis ongles manucurés une mèche de cheveux qui venait de se détacher de sa queue de cheval.

Elle avait eu trois semaines intensives pour refaire le plein à New-York. On ne l'avait pas bien préparé à cette mission, alors elle s'était débrouillée pour que l'échec lamentable de la première fois ne se reproduise plus.

Bien entendu, AFJ s'était assuré que l'échec se rende au QG avant elle. Ils avaient reçu la Fierces comme on se devait d'accueillir les lâches.

- « You're doing less malignant now!»

Elle ne les avait pas écouté, ces crétins. Rainwrite avait simplement enduré les coups sans broncher. Ne leur donnant pas la satisfaction de l'avoir cassée.

Malgré tout, cette réprimande lui avait permis de retrouver sa carapace et ce personnage qu'elle s'était créé au fil du temps. C'était bon, d'être de nouveau en «équilibre».

Cinq minutes.

Brimwood était un jardin d'enfants en comparaison aux dernières semaines. Cela la fit sourire. La chasse pouvait reprendre. Elle devait ramener un gros gibier à son ordre si elle voulait le surpasser.

Ensuite, Il pouvait bien en faire ce que bon lui semblait. Du moment qu'elle le devance et rafle les honneurs et le poste qu'elle convoitait, ce qu'AFJ avait réservé à ce garçon ne la regarderait plus.

Quoi qu'elle continue de croire qu'il deviendrait le meilleur atout (Avec elle, bien évidement) de leur confrérie.

Son cellulaire vibra dans son sac sport agencé au reste de sa tenue. La jeune femme vérifia rapidement l'afficheur avant de décrocher.

- «Hello?»
- « ... Nice. Thank's Meg.»

Deux minutes.

Replaçant le téléphone dans la poche centrale, elle en profita pour sortir son lip gloss qu'elle posa habilement sur ses lèvres pulpeuses avant de le remettre lui aussi à sa place. Un rapide coup d'oeil à sa tenue lui confirma qu'elle avait fait le bon choix.

Son pantalon de yoga noir taille basse et à mi-mollets moulait parfaitement son joli derrière tandis que son top d'entraînement laissait voir son ventre plat. La brassière intégrée dans le survêtement galbait incroyablement sa poitrine et le dos, entièrement fait de filet de maillot sport, dévoilait un dos nu et magnifique strié d'une longue cicatrice.  

Les portes extérieures du gym s'ouvrirent. Le son de voix masculine emplissant soudain le stade.

Un sourire cruel se dessina sur ses lèvres tandis qu'elle faisait dos aux joueurs de football qui allaient bientôt commencer leur pratique.

Quelques sifflements fusèrent tandis qu'elle terminait ses étirements, prenant bien le temps de tous les accrocher au passage.

Il était là, elle le sentait.

Son coeur s'emballa.

Calm down, Baby.

Calmement, elle prit sa serviette qu'elle posa sur son épaule, agrippa la ceinture qu'elle portait pour courir et qui comprenait, en autres, sa gourde. Puis, se tourna pour lui faire face, enfin.

Un frisson de désir lui parcouru l'échine, mais rien ne paru. Elle se contenta de faire un clin d'oeil à l'un de ses coéquipiers, de se pencher pour rattacher un de ses lacets en sentant plusieurs paires d'yeux vicieux sur son décolleté, puis d'enfin croiser son regard.

Un battement de cils, rien de plus. Mais cela était suffisant pour avoir capté son attention.

Lance n'était pas le premier qu'elle prenait dans ses filets. Il était certes le plus puissant, mais pas le plus habile. Elle pouvait sentir son pouvoir de séduction agir sur lui. Et elle savait précisément comment il devait se sentir présentement. L'ayant elle-même vécu...

Ce n'était pas du désire. Ou plutôt si. C'était un désir malsain, vicieux qui s'emparait de vos tripes. On ne souhaitait pas avoir cette envie. C'était comme si notre corps était en combat avec notre tête. Une relation d'amour, haine ou le physique l'emportait bien souvent sur le mental pour pouvoir assouvir un besoin primaire.

Et pourtant, on finissait toujours dégoûté de nous-même après que l'obsession soit apaisée.

Ne lui portant pratiquement aucune attention, elle s'éloigna sur le pourtour du stade pour commencer sa course. Le coach lui avait permi de terminer son propre entraînement (Of course!).

Leur entraînement commença. Lance n'était pas concentré, ça se voyait bien. C'était comme jouer au chat et à la souris. Elle le surprit à l'épier à une ou deux reprises tandis qu'elle tournait autour d'eux sans leur porter une attention particulière.

Ce petit manège avait un but bien simple, lui faire comprendre qu'elle était de un, de retour dans le paysage et, de deux, que le monde n'explosait pas automatiquement en sa présence!

Le jeune homme avait déjà tout ce qu'il désirait. Alors, ça ne servait à rien qu'elle tente d'être son amie ou qu'elle se pende à ses pieds.

Il fallait aller à l'essentiel. Il aimait les femmes et la libertés. Elle pouvait lui offrir les deux. Il était un élu, elle aussi. Il adorait se sentir désiré en ayant l'impression de chasser, elle était la partenaire idéale.

Plus tard, ce serait le temps de parler des choses importantes. Pour le moment, il fallait qu'elle apprivoise sa proie.

Une heure d'entraînement plus tard, elle se permit une pause alors que le sifflet du coach retentit pour annoncer aux joueurs d'aller prendre un cinq minutes de break.

Ils étaient pratiquement tous assis dans les estrades, Holloway compris, à mater les filles de soccer du terrain voisin...

Du moins, jusqu'à temps que la belle Fierce revienne à son sac, prenne sa gourde principale et verse tout son contenu sur sa tête, laissant le liquide épouser les formes généreuses qu'elle possédait.

Elle épongea son visage de sa serviette, pris son sac au passage et quitta vers le coach qui était resté près du stock de ses joueurs. Elle le remercia d'un sourire coquin en s'assoyant quelques instants avec lui.

Puis, retournant vers l'entrée du gym, leurs envoya la main.

- « Bye Capt'n!»

Certains des types autour d'Holloway sortirent des blagues grivoises alors que l'écho de leurs voix se faisaient de plus en plus lointaine.

- « What!? Tu connais cette fille? Putain qu'elle est chaude!»
- « Shut gun, je l'ai vu en premier!»

... Peu importe. Elle avait réussi à prendre ce qu'elle désirait. Le trousseau de clefs dans sa main lui arracha un sourire malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance Holloway

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: Stade de Football   Mer 29 Mar - 22:25

Les journées se succédaient, semblables les unes aux autres, mais le moment de la journée où il se sentait vraiment dans son élément, c'était lorsque venait le temps des pratiques de football.

Le simple fait de revêtir son équipement le plaçait déjà dans le bon état d'esprit. Dans le stade, il pouvait pleinement se permettre de se laisser guider par l'adrénaline et de se dépenser librement, sans se freiner. C'était glorieux et il attendait le prochain match avec impatience.

En attendant, en tant que capitaine, il discutait stratégie avec le coach et apprenait les forces et les faiblesses de chacun de ses coéquipiers.

Ils passaient tellement de temps ensemble qu'ils venaient même à se côtoyer en dehors des pratiques; lorsqu'ils se croisaient dans les corridors, Lance se permettait de faire le fanfaron avec une aisance et un humour qu'il n'avait pas auparavant.

C'est que, la vie était assez cool.

Pour une fois, il avait ll'impression de vivre une expérience toute à fait normal, comme un gars de son âge: faire la fête avec ses amis, aller en cours, traîner avec ses meilleurs potes, rencontrer Chloe entre deux cours, se rendre à ses pratiques de football... épier une certaine Casey Philips à sa sortie d'un cours, une vie ordinaire quoi! Et il en savourait chaque moment.

Aussi avait-il décidé de ne plus laisser « ce qu'il est » et tout ce qui se passait dans le monde l'affecter directement, dans ces faits et gestes et dans ses pensées.

Il en avait quasiement oublié sa rencontre fortuite avec la Firebreather. Celle qui avait été l'initiatrice de son tourment intérieur, avait fait jaillir en lui une peur sourde de ce qu'il était, lui. Celle qui avait fait naître en lui ce mal-être dans son âme qui avait duré des jours; à un point tel qu'il en rêvait la nuit, n'était plus qu'un mauvais rêve.

Il s'était même surpris à se demander s'il n'avait pas carrément rêvé cette créature à la fois sublime et sombre qui avait fait naître en lui autant de violence que de douceur.

C'est pourquoi son entrée sur le stade en cet après-midi ensoleillé le pris de court.

Il n'était pas préparé. Il n'y avait même plus pensé! Chassée de son esprit comme on peut chasser une mouche de la main.

Et maintenant elle était là, sur son stade, dans son territoire et lui il était sur le point de lui faire savoir ce qu'il pensait d'elle... lorsqu'il se figea complètement.

Ce n'était pas la peur qui l'avait freiné dans son élan, contrairement à ce qu'il aurait pu penser.

Non. C'était bien pire que ça.

L'espace d'un instant, il sentit sa peau frisonner sous les baisers brûlants qu'elle déposait sur son épiderme et il fut envahit d'une fièvre ardente et d'un désir si grand et si soudain qu'il du briser le contact de leurs regards.

C'était comme si quelque chose d'incroyablement puissant l'attirait vers elle. Malgré leur première rencontre et sachant très bien que rien de bon en ressortirait, que douleur et manipulation; il ne pouvait pas la chasser de son esprit. Elle était juste .

Son sang bouillait dans ses veines, mais non pas de rage comme il l'aurait souhaité, comme il l'aurait ressenti n'importe où... sauf en sa présence apparemment.

Il préféra passer outre, comme le lui conseillait sa nouvelle philosophie de vie et éviter de céder à la pulsion en lui qui lui demandait de la rejoindre. De toute manière, il n'avait pas le temps de se pencher sur la présence de cette fille, ou sur les questions inévitables que sa présence ici impliquait: que faisait-elle ici et que voulait-elle?

Est-ce que son équipe était en danger? Est-ce qu'elle tenterait quelque chose.

Il chassa ses idées noires de son esprit, déterminé à ne plus jamais se laisser prendre de court de la sorte.

Et puis, il avait une pratique de football. On verrait le reste plus tard.

Évidemment, c'était plus facile à dire qu'à faire, car Lance n'avait pas la tête au jeu du tout; il la cherchait sans cesse du coin de l'oeil, épiant ses faits et gestes, de nouvelles questions surgissant à chaque nouvel exercice.

Il fit ce qu'il pu, mais il n'avait aucune concentration, pas de focus. Sauf elle. Aucun rush d'adrénaline n'avait été causé par l'exercice physique aujourd'hui, mais les battements frénétiques de son coeur en disait long sur sa stabilité émotionnelle.

Lorsqu'ils s'arrêtèrent pour un break qui était, selon Lance, pas du tout mérité, elle fit une réapparition dans son champ de vision. Cette-fois ci, il ne tenta pas d'écraser la bouffée de désir qui s'empara de lui et le subjugua, mais se laissa lentement envahir, sans défense, par le besoin-soif-pouvoir-envie, cette flamme de luxure qu'elle avait de nouveau ravivée.

Dans les vapeurs de sa propre attirance, il ne remarqua que trop tard qu'elle avait déjà quitté les lieux.

Cela ne releva en lui que plus de confusion et encore plus de questions.

What the hell just happened?

« Dude », répondit Clive à ce qui était, il faut croire, une question à haute voix. « You've got it bad! It's fine, you can have her. »

Encore sous le charme, il mit du temps avant de saisir les paroles de son coéquipier.

« No, it's fine, I don't want her. »

« Yeah, right », ricana quelqu'un d'autre. Il était trop préoccupé pour deviner qui.

Les idiots continuèrent à plaisanter à ses dépends et il sentit qu'il devait se justifier, reprendre le contrôle sur ses propres émotions.

« I don't want her. I already had her. »

« Ohhhh » furent les exclamations qui jaillirent de son aveu et il reconnu l'admiration et la jalousie dans certains regards.

Et pendant qu'on le prenait par les épaules en direction du stade et qu'on lui demandait des détails salaces, il retrouva l'usage de la parole et s'en servit pour les rendre encore plus admiratifs et jaloux.

Si seulement ils savaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Stade de Football
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un stade de Football à cité Soleil...
» Football Australien
» Haïti qualifiée pour la Coupe du monde U-17 de football
» Football = Alouettes de Montréal
» Football Hall of fame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brimwood College :: Brimwood College :: Parc de Brimwood-
Sauter vers: