Brimwood College

Une guerre se prépare. Les éléments s'éveillent. Quel camp choisirez-vous?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Derniers sujets
Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

      


Partagez | 
 

 Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Casey A. Philips

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Sam 9 Juil - 0:50

Il était environ 19h30, non. 19h42. Casey venait tout juste de vérifier sur le cadran imposant de sa montre parce que, comme à chaque fois qu'elle était ici, elle perdait un peu la notion du temps. Surtout ce soir. La journée avait été longue, mais l'attente en avait valu la peine. Le livre qu'elle avait fait venir d'une bibliothèque de New-York venait tout juste d'arriver. Un immense bouquin sur pleins de théories plus ésotériques les unes que les autres sur les éléments. Certaines valaient la peine d'être étudiées, d'autres étaient complètement tirées par les cheveux.

Assise sur le rebord d'une fenêtre, le couchée du soleil en fond, le ciel prenant tantôt des teintes rosées, tantôt des tons orangés ou bleutés. C'était tout simplement magnifique. Elle avait, comme toujours, ses écouteurs, mais ce soir, ses cheveux étaient détachés, tombant négligemment sur ses épaules recouvertes d'un pull de laine gris tendre. Ses jeans troués et ses souliers converses turquoises complétaient son look décontracté.

Elle jouait, d'un air distrait, avec une mèche de cheveux qu'elle s'amusait à entortiller autour de son index tandis qu'elle était plongée dans sa lecture. Elle cherchait quelque chose de bien précis, quelque chose au sujet d'éléments combinés, de pouvoirs décuplés. Elle avait besoin de savoir s'il y avait déjà eu d'autres jumeaux comme elle et Cole, s'il y avait vraiment une fusion et une augmentation de leurs pouvoirs lorsqu'ils étaient ensembles. Les sourcils froncés, elle finit par abdiquer et mettre ses lunettes. Comme à son habitude, elle avait retiré ses verres de contacte au souper et avait cru qu'elle pourrait s'en passer durant la soirée, mais de longues heures à forcer ses yeux finissaient par lui donner un mal de tête épouvantable. Elle sortie donc sa paire de son étui fleuri. Marines, presque noires, ces lunettes lui allaient à ravir. Elles étaient au goût du jour, plutôt carrés, grosse, s'harmonisant avec ses yeux et son teint.

Tournant la tête vers le spectacle qu'offrait le ciel, elle se permit de rêvasser un instant, repassant en boucle le cours du matin. Trop gêner, ou fière, pour re-adresser la parole à son nouveau partenaire de classe, elle s'était levée à la fin du cours, feignant de l'ignorer complètement tandis qu'elle ramassait ses affaires. Elle avait fait le plus vite qu'elle avait pu et, sur le point de quitter, il lui avait tendu le crayon qu'elle lui avait prêté. Elle avait stoppé net, ayant oublié ce détail. Puis, voyant son magnifique sourire charmeur et ses yeux qui semblaient vouloir pénétrer son âme, elle avait affiché son regard le plus indifférent possible avant de lui répondre: «Fais pas le con», puis elle était partie, le plantant-là avec son crayon.

À ce souvenir, elle soupira, replongeant son regard dans son bouquin. Pas moyen de rester concentrée! Et puis merde... Elle sortit son pad à dessin, un espèce de gros cahier à la reliure de cuir dans lequel il y avait déjà quelques croquis. Le bouquin lui servirait d'appui. Et commença à dessiner de mémoire ce regard hypnotique qu'elle avait dans la tête depuis le matin. C'était comme une chanson que l'on a dans la tête, il suffisait de la faire jouer pour qu'elle en sorte, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance Holloway

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Dim 10 Juil - 13:07

En arpentant les allées de livres poussiéreux de la bibliothèque, Lance avait repéré la section qu'il cherchait et parcourait les titres les uns après les autres à une vitesse impressionnante. C'est que le footballeur, bien qu'étudiant en droit, ne souhaitait pas se faire remarquer dans cette partie plus reculée de la bibliothèque. La lumière tamisée de cette section le rassurait un peu, mais il avait tout de même cru reconnaître parmi les visages - peu nombreux - d'étudiants qui fréquentaient la bibliothèque à cette heure avancée, l'un de ses camarades de classe.

Et de toute façon, même si ce n'était pas son cas à lui - et qu'il oubliait très souvent les prénoms des gens - tout le monde le reconnaissait. C'était de plus en plus difficile de filer en douce dans ce coin là de la de la bibliothèque. C'était là que vivait les ouvrages qui traitaient des éléments.

Ayant dû apprendre la discrétion - au péril de sa vie - il n'empruntait jamais l'un de ces livres, afin qu'on ne puisse jamais retracer ses recherches. Alors, il devait se déplacer et les consulter sur place (souvent en cachette entre deux rangées). Aujourd'hui, quelques lignes d'un article du journal l'avait fait réfléchir.

Depuis son arrivée à Los Angeles et au collège de Brimwood, il avait passé une grande partie de son temps à lire sur le sujet; mais le manque de données fiables et de ressources vérifiées l'insultait royalement et rendait ses recherches d'autant plus ardue, car dans tout ce qu'il lisait, il ne pouvait se fier qu'à son propre jugement pour deviner si l'information semblait véridique ou si c'était n'importe quoi.

Plus la liste des documents non consultés sur le sujet s'amincissait, plus sa soif de connaissance grandissait. Il brûlait - littéralement - d'envie de savoir et il avait l'impression que la vérité lui filait entre les doigts comme si quelque chose lui échappait, comme s'il n'avait pas encore trouvé l'angle qui donnerait sens à tout ça.

Dans le monde, la légende des élus et les pouvoirs des éléments étaient encore aujourd'hui des sujets tabous, mais si on cultivait la patience et qu'on savait lire entre les lignes, on pouvait déceler dans l'actualité le bouleversement du monde tel qu'il l'avait connu, un air de renouveau, de changement - comme si ce n'était qu'une question de temps avant que quelque chose n'éclate. Et Lance voulait être prêt lorsque ce jour arriverait.

Son sentiment d'impuissance face à cette révolution ( pour le pire?) faisait bouillir son sang dans ses veines et sa solitude obligée lui pesait un peu plus chaque jour. Car lui aussi il pouvait seulement continuer à en prendre pendant un laps de temps avant d'exploser comme un volcan et de tout brûler sur son passage. Il sentait que son temps à lui aussi était compté.

De n'avoir jamais eu la preuve indélébile qu'un autre comme lui existait (qu'il n'était pas un monstre) l'accablait terriblement.

Il mit finalement la main sur la reliure du livre en cuir qu'il cherchait et fixa la couverture un moment, les yeux dans le vague. Pour une raison qu'il ignorait, à la mention du monde qui tourne et de son indéniable solitude, une image de Casey lui était venue à l'esprit.

Il mit ça sur le fait qu'il l'avait rencontré le matin même et qu'il avait - il fallu bien se l'avouer - apprécier cette rencontre. Il ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle était différente des autres. Un vent de fraîcheur dans ce monde préfabriqué de cliques populaires, de joueurs de football et de filles se jetant à leurs pieds.

Positionnant son livre dans ses bras (entre deux ouvrages sur la loi), il décida d'aller s'assoir à une table afin de lire tranquilement - et, avec un peu de chance, se changer les idées sombres qui le tourmentaient se soir. Une lumière se reflétant dans la fenêtre le fit regarder de ce côté et il cru reconnaître le reflet pâle et les longs cheveux blonds-blancs qui appartenait à celle qui hantait ses pensées depuis le matin.

Sans même y réfléchir, ses pas le guidèrent vers la silhouette qui s'avéra bel et bien être celle qu'il pensait. « Rat de bibliothèque » avait dit l'une des écervelées qui suivaient aussi le cours. Puis, il était trop tard, il était déjà devant elle. Elle ne remarqua pas tout de suite sa présence - trop concentrée qu'elle était dans ce qu'elle faisait (et avec ses écouteurs dans les oreilles). Il se retrouva hypnotisé par le spectacle qu'elle renvoyait.

Elle dessinait avec la même aisance et la même assurance qu'il avait remarqué ce matin dans le cours. Ses cheveux qui flottaient librement sur ses épaules ondulaient dans le même mouvement que sa main sur le papier. Et il resta planter là à la regarder. Jusqu'à ce qu'elle relève les yeux vers lui et sursaute de surprise.

- « Je suis désolé », dit-il complètement sincère et oubliant un instant son air désinvolte qui était devenue une seconde nature pour lui. « Je ne voulais pas te faire peur. »

Puis, trouvant l'excuse du siècle, il sortit le crayon de sa poche et le lui tendit.

- « Je pense que ceci t'appartient ». Et il déposa doucement le crayon sur la table.

Puis, comme pris d'un élan de sincérité qui le mortifia, il poursuivit:

- « Tu as un réel talent pour... » et il jeta un coup d'oeil sur son dessin - incapable de croire qu'il allait juste comme ça lui faire un compliment. Puis fronça les sourcil et termina sa phrase « me dessiner? ».

Il y avait un point d'exclamation dans son ton, trop surpris par ce qu'il voyait. Mais avec tout le talent qu'elle avait il ne pouvait que reconnaître son propre reflet.

Les yeux rieurs, il releva son regard vers le sien.

- « Je savais au fond que toi non plus ça t'intéressait pas les gros tout nu. »

Il prit la chaise de la table voisine et la tira jusqu'à sa table, se mit à l'aise (la chaise à l'envers, les bras croisés sur le dossier).

- « La prochaine fois, tu n'as qu'à me demander de prendre une pose », fit-il moqueur.

Ouf. Il était passé proche. Heureusement sa personnalité lui était revenue au galop.

Et, trop tête en l'air qu'il était - ce n'était délibérément pas sa soirée - il avait complètement oublié le livre en cuir relié qu'il avait négligemment posé sur la table à la vue de tous, coincés entre deux ouvrages pour son cours de droit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey A. Philips

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Dim 10 Juil - 15:43

La courbe du sourcil était toujours plus difficile à rendre avec justice. Il était facile de rater un portrait juste pour un sourcil. Mais, peut-être parce qu'elle excellait dans tout ce qu'elle faisait, ou parce que son sens de l'observation était plutôt impressionnant, elle réussi parfaitement à redessiner ce regard fier, charmeur, au sourcil arqué lorsque le reste du visage souriait à une fille. Elle était en train de terminer une mèche de cheveux lorsqu'elle sentit quelque chose, ou plutôt quelqu'un, l'observer.

Voulant être tranquille lorsqu'elle se renseignait sur les gens comme elle, elle venait toujours dans cette partie de la bibliothèque. Personne n'y venait vraiment puisque c'était la vieille partie, contrairement au reste de la salle entièrement rénové. Elle s'assurait donc une certaine paix. Cela lui plaisait, de pouvoir s'entendre penser...

Levant les yeux en sentant un regard posé sur elle, elle sursauta en voyant le footballer posté devant elle. Merde, il foutait quoi ici? Ça savait lire, un spartiate égocentrique? Prise d'une panique sourde en se rappelant du coup ce qu'elle était en train de dessiner, elle voulu fermer son cahier. Il fut plus rapide qu'elle.

Voyant qu'il ne s'approchait pas trop et qu'il déposait son crayon sur la table, Casey se dit que, finalement, il n'avait peut-être pas porté attention à ce qu'elle était en train de faire. Donc, elle opta pour la tactique de l'opossum, faire la morte... Ok, pas vraiment faire la morte, mais ne pas trop bouger pour attirer l'attention sur ses mains et son cahier.

- «Merci», répondit-elle pour le fusain sur la table. Et le repris. Zut! En enlevant sa main de sa feuille, elle exposait clairement le dessin. Et, Lance se figea en voyant le portrait, l'air d'abord surpris, puis ensuite amusé. Ce petit sourire venait aussitôt la chercher et elle sentie la colère lui monter au nez.

-  « Je savais au fond que toi non plus ça t'intéressait pas les gros tout nu. », mais pour qui se prenait-il!? C'était sensé la faire rire, d'insulter les gens? Casey fronça les sourcils, ne comprenant pas son humour mal placé. Et eu un vent de panique lorsqu'elle le vit s'installer à sa table, s'assoyant de l'autre côté de manière nonchalante.

- « La prochaine fois, tu n'as qu'à me demander de prendre une pose », fit-il moqueur.

Pendant un instant, lorsqu'il lui avait remis son crayon, lorsqu'il avait commencé à complimenter son talent, elle avait cru. Et bien, elle avait cru... Cru quoi en fait? Voir une vraie facette de sa personnalité? Comme si ce gars-là pouvait vraiment, parce que c'était elle, avoir envie de changer? D'être honnête ou même sincère? Elle devait être tombée sur la tête! Le gars qu'elle avait rencontré ce matin était en ce moment devant elle, à lui faire encore une petite crise d'égocentricité aiguë en lui proposant de simplement être son modèle, comme ça, lorsqu'elle aurait l'envie de le dessiner nu... Ouaip, la colère était bien montée.

- «La prochaine fois? Qui t'a dit que j'avais envie de te dessiner de nouveau? Ton visage, contrairement à celui du modèle de ce matin, est finalement plutôt quelconque à dessiner, voir facile et prévisible.»

Le sourcil levé, l'air complètement offusquée (Faut croire que ça devenait une habitude en sa présence), elle le fusilla du regard avant de déchirer la page de son cahier, la chiffonner et de la lancer dans la corbeille au bout de la table. Il y avait un double sens à sa réplique. Cay y faisait plutôt référence à cette attitude de «gars cool» qu'il s'entêtait de conserver.

Refermant ensuite son gros cahier, elle s'apprêtait à le ranger dans son sac lorsqu'elle se rappela soudain du livre posé sur ses genoux qui lui servait d'appuie. Merde, elle était prise au piège. Bah, peut-être qu'il n'y porterait pas attention? Par précaution, laissant le cahier à croquis par dessus, elle glissa la main sur le côté du livre, désirant y cacher le titre aussi. En même temps, pourquoi faire tant de chichi pour monsieur je-suis-un-demi-dieu-qui-ne-sait-pas-lire-mais-on-s'en-fout-je-suis-beau?

La pièce sembla se dérober sous ses pieds, son pouls s'accéléra et un frisson lui parcouru l'échine. Les yeux bleus de Casey venait de passer de ceux du jeune homme au deuxième livre, pris entre deux ouvrages de droits. Que faisait-il avec ça? Il n'était certainement pas venu trouver dans cet ouvrage une histoire à compter à l'une de ses petites copines, le soir venu, pour l'endormir!

- « Et qu'est-ce qu'un type comme toi, vient faire dans ce coin de la bibliothèque avec une fille comme moi? Tu t'es perdu, c'est ça hein? T'as qu'à prendre ce couloir, tout droit jusqu'au fond et, magie, la porte va être devant toi. Bonne soirée Lance.»

Elle plongea de nouveau son regard peu chaleureux dans le sien, sombre, hypnotique. Ce gars était une énigme. Elle poussa ses livres dans sa direction, l'incitant à quitter davantage et lui faisant comprendre, par la même occasion, qu'elle n'était pas intéressée (Faux).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance Holloway

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Sam 16 Juil - 22:54

- « Hé mon beau dessin! C'est pas gentil de bousiller du grand art comme ça! Oui oui, c'était un compliment. Bon c'est ça, continue de penser que le gros tout nu était plus beau que moi, mais j'en ai rien à faire, c'est moi que tu t'es mise à dessiner une fois que tu étais seule dans ton repère! Alors ne fait pas comme si tu n'avais pas eu envie de me dessiner!

Il s'emportait pour quoi là? Pour rien du tout! Pour un croquis de lui qu'une belle fille avait dessiné! Non mais, ça se faisait pas de jeter des oeuvres d'arts pareilles! Lance alla donc ramasser derechef le morceau de papier tout chiffoné qu'elle avait lancé dans la corbeille.

- « Je vais le garder pour moi si tu veux t'en débarasser! »

Mais elle ne fit pas attention à lui, s'empressant de rapatrier ses livres et de repousser les siens vers lui tout en lui demandant très poliment et gentiment de foutre le camp. Ce qui n'était pas près d'arriver.

Lance ignorait pourquoi cette fille l'attirait, elle n'était pas son genre habituel. Une belle fille, c'est certain, mais d'ordinaire il n'avait que faire des filles qui ne semblait pas intéressées par lui. D'ordinaire, il ne cherchait pas à se trouver une excuse pour rester plus longtemps à la bibliothèque. D'ordinaire, il ne se sentait pas ainsi en présence d'une jolie fille. Joueur? Toujours. Plein d'assurance? Autant qu'il voulait! Mais il y avait quelque chose en elle de différent des autres, quelque chose qui le tirait vers elle comme un aimant. Quelque chose de fort et de déroutant.

Était-ce le fait qu'elle n'était pas sensible à ses charmes? Était-ce le fait qu'elle soit intelligente, cultivée? Ou encore parce qu'elle ne voulait pas se laisser prendre pas au jeu? Était-ce le fait qu'elle le faisait tout simplement rire avec ses répliques qui lui donnait vraiment l'impression d'avoir l'air niaiseux plutôt que séducteur? Tout compte fait, c'était probablement un peu de tout ça.

« Okay, okay », capitula-t-il. « Je ne voudrais surtout pas te mettre en furie. Même s'il est un peu tard pour ça...»

Il se leva et ramassa ses livres, fit mine de partir en lui tournant le dos, puis revint face à elle, l'air solennel.

« Juste une dernière chose et je promets ensuite de te laisser lire en paix ».

Il garda son sérieux jusqu'à la fin, puis lui présenta son croquis tout chiffonné qu'il avait pris soin de lisser afin de lui redonner un peu de son apparence initiale.

« Tu me le dédicacerais? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey A. Philips

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Sam 16 Juil - 23:28

Enfin! Il se décidait à partir! Sans l'ombre d'un doute, Casey n'arrivait à absolument rien en sa présence. Il était imprévisible et elle n'arrivait franchement pas à le cerner. Et tout ce mélodrame face à un croquis jeté. À croire que c'était la première fois qu'une fille s'intéressait à lui. Ce qui, de toute évidence vu son manque total d'humilité, n'était pas le cas.

Il venait de lui tourner le dos et elle allait remettre ses écouteurs pour essayer de travailler un peu lorsqu'il se retourna vers elle de nouveau, l'air sérieux. Quoi encore?

« Juste une dernière chose et je promets ensuite de te laisser lire en paix. », Casey déglutie. Ça y est, il avait vu le titre de son livre. Il allait lui poser milles questions auxquelles elle ne saurait mentir puisqu'elle n'arrivait visiblement pas à avoir toute sa tête en présence de Lance. Le regard de chevreuil au milieu de la route qu'elle arborait n'aidait en rien à lui donner un air détaché et calme. Elle prit une grande inspiration bruyante qui passa pour un soupir exaspéré (Parfait, c'était plus crédible) et plongea ses yeux dans les siens avec indifférence.

- «Je t'écoute.»
- « Tu me le dédicacerais? »

C'était trop. La Northstar éclata de rire. Un rire franc, court et inattendu qui la surprit elle-même. Elle se reprit, posant une main blanche sur ses lèvres roses en se rappelant, du coup, qu'elle était dans un lieu silencieux. Ça avait été plus fort qu'elle. La demande était complètement absurde et c'était bien la première fois qu'on lui demandait un truc du genre. En plus, Cay ne se considérait pas comme une artiste, alors elle avait du mal à voir l'intérêt d'une autre personne pour ses oeuvres (Si on pouvait appeler ça ainsi). Bien entendu, Il se foutait d'elle. Ce gars-là avait certainement fait un pari stupide avec ses amis!

Levant les yeux au ciel, parce qu'elle voyait bien qu'il n'avait pas l'intention de bouger tant qu'elle n'aurait pas signé son fichu dessin, elle tendit la main, exaspérée. Triomphant, avec ce sourire charmeur qui semblait continuellement étampé sur ses lèvres, il le lui remit. Elle le regarda un instant, comme pour s'assurer qu'il ne changeait pas d'idée, signa le dessin avant de le remettre en boule et de le lancer de nouveau dans la corbeille, puis remis ses écouteurs et détourna son regard sur la vue de l'océan qui s'offrait par la fenêtre.

Elle savait pertinemment que Lance allait ramasser de nouveau le croquis. Il n'était pas du genre à lâcher le morceau aussi facilement, du moins, c'est ce qu'il laissait paraître.

Sur le papier, elle avait signé: Cay, 212-453-3542... (Bon, c'était le numéro d'Élizabeth. Ok, ce n'était peut-être pas franc jeu, mais il s'en remettrait et la brunette serait aux anges, elle.)



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cole D. Philips

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 30/06/2016

MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Sam 16 Juil - 23:44

Enfin! Il pouvait sentir la présence de sa jumelle (venant de la bibliothèque, quelle surprise!). Il l'avait cherché un gros... trois minutes. Mais comme elle n'était pas à l'entrée où ils s'étaient donnés rendez-vous, le premier endroit où il devait chercher était... la bibliothèque.

Trouver Cay dans ce dédales de vieux livres poussiéreux s'avéra par contre plus ardu qu'il ne le pensait. C'est que c'était grand une bibliothèque! - Et il n'y avait encore jamais mis les pieds. Le net, ça existait pour quoi si c'est pas pour trouver l'information plus rapidement que dans un endroit glauque comme une bibliothèque. Cole n'avait jamais su ce qui attirait tant sa soeur dans un endroit pareil.

Alors, le cheveux encore dégoulinant de sa partie de waterpolo, il se laissa simplement guider par son instinct (il se plaignait que c'était compliqué mais il aurait pu la trouver les yeux fermés. Leur lien était si fort qu'ils sentaient la présence l'un de l'autre à plusieurs centaines de mètres. Il tourna un angle de la pièce et elle était juste là, assise. D'où il se trouvait, Cole la voyait de dos ainsi que le profil d'un gars qui était debout. Très près. Penché vers elle. Dans son espace personnel.

Ah! Voilà ce qui l'attire ici.

Ses pas se firent précipités jusqu'à ce qu'il atteigne le gars en question et lui flanque un coup d'épaule à épaule, comme un gars qui entre en collision sans faire exprès dans un autre. Ou plutôt comme un gars qui en pousse un autre en le faisant exprès.

Le gars en question avait de larges épaules et le dépassait un peu, mais ça n'empêcha pas Cole de raidir tout son corps, prêt à recevoir une attaque.

Riposte. On va avoir du fun!

On le lui avait dit maintes et maintes fois de ne pas courir après le trouble, mais parfois le trouble le demandait.

Il tint le regard de l'inconnu (footballeur, étudiant en... quelque chose de drabbe - l'informa son cerveau) puis se tourna vers sa soeur, comme s'ils étaient seuls au monde.

- « Je t'ai attendu trois minutes, Cay. J'ai les cheveux encore trempé, je vais attraper la crève avec cet air climatisé.»

C'était une blague qui durait des âges; faire une remarque sur leur état de gens normaux, devant les humains. Ce qu'ils n'étaient évidemment pas, et ça l'avait toujours énormément amusé. Il était joyeux; il sortait de l'eau. Depuis qu'il était en Californie, il avait pris l'habitude de nager le plus souvent possible; ça lui avait trop manqué les dernières années.

Il avait appris en côtoyant son frère et plusieurs autres Seacalling que chacun ressent le besoin de la mer différemment. Bien qu'ils soient tous reliés par l'eau, certains ne le conçoit tout simplement pas comme un besoin. Pour Cole, c'est vital. L'eau joue sur son humeur, son énergie et sur... son côté impulsif. Revigoré par le pouvoir de l'eau, absolument rien ne pourrait l'arrêter. Même pas sa conscience.

- « Hé le primate, t'es encore ici? Qu'est-ce que t'attend pour foutre le camp? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance Holloway

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Dim 17 Juil - 0:33

Tout sourire, Lance n'en revint tout simplement pas qu'elle allait sérieusement lui dédicacer son dessin. Quand elle se dépêcha à le rechiffonner et le remettre en boule (après l'avoir soigneusement signé), il voulu arrêter son geste du bras, mais trop tard. Il était déjà dans la corbeille. C'est qu'elle avait du visou, la belle.

Puis c'est à ce moment là que l'autre taré est arrivé.

Non mais tu me fou de ma gueule, c'est qui celui-là?

Il venait seulement de péter leur bulle et le voilà qu'il tentait de le provoquer. Délibérément. Mais ce gars-là veut sa mort! Il ne sait pas à qui il s'adresse!

Sentant son sang bouillir dans ses veines, Lance mit toute sa concentration à rester de marbre. Il ne pouvait pas perdre le contrôle. Pas ici. Pas devant elle.

Pendant une fraction de seconde qui dura toute une vie, il se vit tout saccager et le bâtiment en flammes, mais ce qui le frappa plus que tout était le regard de dégoût et la peur qui se lisait sur le visage de la belle blonde. De tout son coeur, il ne voudrait jamais l'effrayer d'une telle façon.

Alors, faisant appel à toute sa connaissance sur le contrôle de soi et les moyens pour se maîtriser, il prit une grande respiration et... ne fit rien. Ses poigts étaient fermés et ses paumes lui brulaient les mains, mais il resta stoique et ne dit pas un mot.

Mais son corps parlait pour lui. Ses épaules carrées se contractèrent et sa posture se cambra - prêt à surgir, à attaquer. Il faisait au moins deux fois le poids de l'autre! Il aurait pu l'écrabouiller à mains nues. S'il ne pouvait pas s'en tenir à la force, tout ce qu'il restait était...

Et lorsque l'idiot blondinet aux allures de barbie le provoqua une seconde fois, s'en était trop! Il attrapa une poignée de son t-shirt qu'il serra de toute ses forces puis amorca un mouvement brusque qui aurait sûrement fait revoler l'autre sur la première étagère de livres comme une poupée de chiffon.

Mais il se ravisa dans la même seconde. Derrière ce t-shirt se cachait un torse de fer qui, bien qu'aussi mince que Casey, semblait aussi fort que l'acier.

Puis, il lui restait encore le sarcasme.

Il ne broncha pas, le tenant toujours et ses yeux lançant des éclairs. Tout à coup, son visage s'éclaira d'un sourire et une lueur menaçant passa dans ses yeux.

« Ah! Tu dois être l'autre jumelle.», sourit-il, blagueur. Puis, il enroula une mèche de cheveux autour de son doigt et poursuivit sans le lâcher des yeux: « Casey, tu ne m'avais pas dit que c'était une poule mouillée. »

Leurs regards se croisèrent pendant une éternité. Lance avait complètement envahit son espace personnel et le menaçait toujours, son poing serrant le tissus près de la gorge. Il lui souffla, charmeur:

« Si tu penses que je vais m'attarder sur une couille dans ton genre... Mais je t'en prie, vas-y, fais-moi signe quand tu seras d'humeur à perdre ta tête. Peut-être que je te ferai une faveur ».

Il le poussa contre l'étagère de la bibliothèque - juste un peu - mais celle-ci vacilla tout de même sous l'assaut.

« Mais je risque d'être trop occupé avec ta soeur »

Afin de parer l'attaque qui allait certainement venir, il défrippa le croquis de Casey qu'il avait évidemment pris soin de sauver des poubelles et le montra devant lui comme un trophé de chasse. On y voyait clairement son nom et son numéro de téléphone inscrit dans le bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cole D. Philips

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 30/06/2016

MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Dim 17 Juil - 1:00

Cole s'était préparé à une bagarre dans la bibliothèque. Sérieusement. Il y avait juste quelque chose de primal et de dangereux qui émanait de ce tas de muscle. Et Cole avait une sérieuse envie de lui briser les dents. Il fut bien déçu lorsque le footballeur ne sourcilla même pas après avoir été provoqué.

Tant pis, il allait réessayer.

Il ne s'attendait pas à la force ardante avec laquelle il se fit aggripé. Certes, il l'avait cherché, mais il s'attendait à un coup qu'il pouvait aisément esquiver - les footballeurs aux gros muscles étaient d'ordinaire lents et prévisibles. Ce qui n'était pas son cas.

Il n'avait pas prévu se faire prendre dans son propre piège et se faire provoquer à son tour. De façon aussi grossière!

Des remarques sur son physiques, il les avaient toutes reçues. Plus rien ne le touchait encore et ceux qui avaient oser s'en prendre à lui apprenait bien vite à le regretter. Mais depuis son arrivée ici, jamais encore on ne s'en était pris à Casey devant lui.

On ne touchait pas à Casey.

Puis il sentit ses pieds s'élever du sol et son dos percuter l'étagère derrière lui. Avec force. Il s'était trouvé un adversaire de taille. Oh qu'il regretterait ses paroles!

Il allait bondir - littéralement - sur son adversaire. Car celui-ci, en l'espace d'une minute, avait réussi à trouver son seul et unique point faible. Et cette dernière, le connaissant trop bien, s'était maintenant interposée entre eux.

Aveuglé par la rage, il s'arrêta net en reconnaissant les traits du visage du dessin et la signature familière de sa soeur. Celle-ci, pour arrêter son prochain geste, avait poser sa main au centre de son torse.

Et il ne fut plus capable de bouger.

Sans perdre contenance, il ordonna d'une voix ferme:

« Sors. Et si tu je te vois une fois de plus tourner autour de ma soeur, c'est pas juste ta tête que tu vas perdre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey A. Philips

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Dim 17 Juil - 1:48

Elle était à se sermonner du geste qu'elle venait de poser, culpabilisant, ce disant qu'elle devait reprendre le dessin et s'excuser, lorsque son frère arriva en trombe à côté de Lance. Curieusement, elle ne l'avait pas senti venir avant. Ce qui était fort étrange puisque habituellement, elle percevait la présence de son frère à des mètres à la ronde. Était-elle à ce point intriguée par sa nouvelle rencontre au point de ne pas avoir ressenti son jumeau? Il semblait bien que oui.

Elle retrouva un sourire sincère lorsque Cole arriva... Du moins pour les trois premières secondes avant qu'il ne décide d'emboutir littéralement Lance de son épaule. Instinctivement, parce qu'elle connaissait son frère par coeur (elle savait très bien qu'il ne venait pas faire une visite de courtoisie), elle se leva d'un bond, déposant ses livres sur la table pour calmer le jeu au besoin.

Un peu découragée, elle fut presque amusée un instant d'avoir l'impression d'assister à un combat de coqs... De deux coqs stupides, téméraires et bruyant. La bibliothécaire passa d'ailleurs pour les avertir. Des trois, Casey sembla la seule à la remarquer et à s'excuser pour eux.

C'est lorsque Lance agrippa son frère qu'elle se sentit se raidir comme une barre. On ne touchait pas à son frère, aussi con qu'il puisse être. Elle allait le lui dire, poser sa main sur celle de l'inconnu (Parce qu'il en était encore un) pour lui demander de le lâcher, mais les deux hommes s'étaient déplacés, en parfait synchronisme, continuant de se chanter des bêtises.

« Casey, tu ne m'avais pas dit que c'était une poule mouillée. », elle stoppa son élan. Le ton insultant du jeune homme vint automatiquement la chercher. Pour qui se prenait-il encore? L'inclure dans la plaisanterie comme s'ils avaient eu de longues discutions ensemble? Comme s'ils étaient de connivence ou s'ils avaient un genre de chimie (Oui, d'une certaine manière, il y avait un fil invisible qui semblait vouloir les attirer un à l'autre, mais il venait certainement de le rompre).

- «Je t'interdis...», mais il l'a coupa sec. Cay n'était même pas certaine que le son de sa voix s'était rendu aux oreilles du footballer.

Certes, Lance semblait faire d'immenses efforts pour ne pas enfoncer son poing sur la figure de son frère qui l'avait sans doute cherché. Mais de les voir aussi près l'un de l'autre l'alarmait. En aucun cas, elle ne voulait voir non plus le poing de son frère contre le visage de son adversaire. Elle fut juste assez rapide pour s'interposer entre les deux, posant sa main gelée sur le torse ferme et gonflé de colère de son frère, espérant que ce geste l'arrêterait.

« Si tu penses que je vais m'attarder sur une couille dans ton genre... Mais je t'en prie, vas-y, fais-moi signe quand tu seras d'humeur à perdre ta tête. Peut-être que je te ferai une faveur... Mais je risque d'être trop occupé avec ta soeur », après réflexion, Cole pouvait bien le tuer.

Casey ne s'était jamais autant sentie humiliée depuis un long moment. Comment pouvait-il avoir l'air quasi adorable un instant, lui demandant sa signature et l'instant d'après l'arborer comme un trophée pour narguer son frère. Les remords qu'elle avait eu un instant plus tôt s'étaient évaporés. Elle espérait que sa nuit avec Élizabeth soit un fiasco, rien de moins. Si elle n'avait pas été maîtresse de ses émotions à cet instant précis, elle l'aurait pulvérisé elle-même à l'autre bout de la salle.

« Sors. Et si tu je te vois une fois de plus tourner autour de ma soeur, c'est pas juste ta tête que tu vas perdre. », Cole avait parlé gravement. Elle connaissait ce ton et savait qu'il n'y avait pas seulement de la colère dans cette voix, mais également de la déception. Elle l'avait blessée.

- «Laisse tomber Cole, on s'en va.», dit-elle en ramassant ses trucs et en passant devant Lance, lui jetant au passage un regard amer et déçu, son frère sur ses talons.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloe Parker

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 08/09/2016
Age : 26

MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Lun 19 Sep - 15:32

**************************************************
«Les théories du complot» étaient toujours fascinant à lire. Bien souvent, les auteurs se voulaient très convainquant dans leurs hypothèses en mêlant peur et informations pour désinformer leurs lecteurs de manière judicieuse.

Cependant, Chloe devait bien s'avouer que cette fois, la personne qui avait écrit ce texte était certainement sur la piste de quelque chose d'assez près de la vérité.

C'était une théorie (Complètement tirée par les cheveux si on ne croyait pas à la base aux pouvoirs des éléments) qui faisait allusion à un Ordre arriviste qui avait vu le jour peu avant la deuxième guerre mondiale. Étrangement, la naissance de cet ordre radical concordait parfaitement avec la montée au pouvoir d’Hitler...

Elle referma son livre, décontractant son visage. Elle avait toujours cette habitude de froncer exagérément les sourcils lorsqu'elle était concentrée.

Ça devait faire au moins deux heures qu'elle était dans cette partie de la bibliothèque... Du moins, aujourd'hui. Elle y avait passé son dimanche également, bien heureuse de voir que cette endroit n'était pas le repère de bien des gens. Certes, aller surfer lui aurait fait sans doute du bien, mais l'appel de l'eau n'était plus le même depuis... Et de se renseigner sur qui ils étaient la mènerait plus près de son but: Se venger.

Ça avait été sa bouée à vrai dire. S'ôter la vie aurait été bien plus simple. Mais, dans quel but? Chloe avait toujours été une battante, une femme de parole et une fonceuse. Et maintenant, plus que jamais, elle ne devait absolument pas baisser les bras.

La tristesse immense qui la possédait toute entière s'était mutée en colère. Une colère sourde, féroce, tapie au fond d'elle qui attendrait le moment propice pour éclater. Et au bon moment, elle utiliserait cette énergie dévastatrice pour éliminer ceux qui lui avaient ravi ce qu'elle avait de plus précieux, Matthew.

C'était sans doute de l'obsession, mais ça la tenait en vie.

Toujours plongée dans ses réflexions, elle changea de rangée, cherchant un nouvel ouvrage en passant du doigt sur les chiffres inscrits sur la reliure de chaque livres.

842.4 M721d YL. C'était l'ouvrage qu'elle cherchait...

Et il n'y était pas. L'endroit où il était sensé se trouver était vide. Étrange, elle aurait pourtant juré que l'ordinateur lui indiquait qu'il n'était pas réservé.

C'est au détour d'une rangée, qu'elle trouva le manuscrit... Et Lance.

La Seacalling avait rencontré le jeune homme deux jours plus tôt, alors qu'elle tournait en rond pour trouver son chemin.

Sur le coup, elle n'avait pas vraiment prêté attention à la personne qu'elle embarquait. Elle se souvenait simplement avoir trouvé qu'il dégageait une énergie très particulière à ce moment-là. Elle l'avait laissé devant sa résidence, reprenant la route pour trouver la sienne.

- « Moi, c'est Chloe.» Avait-elle lancé avant de quitter rapidement.

Étant dans son champ de vision sans que lui puisse la remarquer immédiatement, elle se permit de l'observer, espérant trouver réponse à un pressentiment qu'elle avait.

Le jeune homme était très beau, mais pas le genre qui l'attirait, elle. Il avait le dos droit, ou peut-être un peu raide de celui qui ne semble pas avoir très bien dormi ces derniers temps. Les petits regards furtifs qu'il envoyait fréquemment à la ronde démontrait bien sa théorie. Ce gars-là était tracassé... Avait-ce un lien avec le livre qu'il avait entre les mains?

Et si, au contraire, il était un Fierces? Ou pire, un psychopathe de savant fou? Sa réflexion la fit reculer d'un pas et lui donna un frisson dans le dos. L'image de Matthew, mort, s'imposa dans son esprit, lui donnant un vertige. Elle dû s'appuyer à l'étagère pour s'éviter de s'écrouler de tout son long dans la bibliothèque, menaçant ainsi de dévoiler sa position à ce Lance.

Un grand respire plus tard, elle prit son courage à deux mains. Et puis, ils avaient tout de même fait trois quarts d'heure de voiture ensemble! Il aurait eu milles occasions de la tuer à ce moment-là s'il l'avait souhaité.

Et à dire vrai, l'énergie que dégageait ce gars la rassurait et lui rappelait sa propre énergie, à quelques détails près.

- « Je peux?», lui demanda-t-elle finalement en désignant le second fauteuil près d'une fenêtre.

Elle devait se rendre à l'évidence, dans cette quête de vengeance, elle aurait besoin d'amis. Et en ce moment, le type devant elle tenait exactement le livre qu'elle cherchait. Si ce n'était pas un signe de Matthew, alors c'était quoi!?

Cherchant quelque chose à dire, Chloe prit instinctivement son pendentif entre ces doigts, jouant avec nonchalamment.

- « Je sais que ça ne me regarde absolument pas, mais je peux te demander ce que tu foutais aussi loin de Brimwood samedi soir?»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance Holloway

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Lun 26 Sep - 22:10

Il venait de passer les pires jours de sa vie, et étant donné l'enfance qu'il avait eue, ce n'était pas peu dire... Il avait à peine fermé l'oeil ces derniers temps; chaque fois qu'il le faisait il revoyait Cole, brûlé vif, sur le plancher de son appartement, il revoyait sa nuit passionnée avec Allison... et l'affreuse tournure qu'avait pris les événements.

Il se demandait encore s'il n'avait pas tout rêvé... mais la peur qui le grugeait de l'intérieur allait finir par le rendre fou. À chaque instant, il se sent épié et il passe son temps à regarder par dessus son épaule, craignant de voir apparaître une belle fille aux cheveux soyeux et de la couleur du jais, ou tout autre personnage qui lui voudrait du mal. Il voyait des ennemis partout... c'est pourquoi il avait préféré s'isoler pendant la fin de semaine, ne répondant pas aux messages laissés par ses amis et ses coéquipiers.

C'est qu'il ne savait pas comment retrouvé une vie normale après ça. Il ne se voyait pas jaser tout bonnement et faire des blagues avec ses copains comme si de rien n'était. Maintenant plus que jamais, sa solitude face à tout ce monde auquel il appartenait et dans lequel il vivait. Si les gens ouvraient simplement les yeux, ils verraient que les porteurs d'éléments sont bien réels, s'ils cessaient d'être bornés et de raconter n'importe quoi à la télévision! Il fallait se préparer; on ne pouvait pas se battre contre ça.

Ça y est. Il devenait parano.

La nuit, c'était pire. Incapable de trouver le sommeil, Lance passait ses nuits debout à tourner en rond et à se questionner. Lorsqu'il parvenait enfin à s'endormir, c'était pour mieux se réveiller quelques instants plus tard, avec des sueurs froides et la tête rempli d'images que seuls nos pires cauchemars pouvaient inventer.

Dans tous les cas, ils finissaient à la merci d'Allison ou des savants fous qui le torturaient pour recueillir des informations. À toutes les fois, Lance se réveillait en sueur et tout aussi obsédé par son seul moyen de défense: la connaissance.

C'est pourquoi il se trouvait à la bibliothèque - le dernier endroit où il aurait jamais pensé vouloir se réfugier. C'est le seul moyen qu'il avait trouvé afin de calmer son esprit tourmenter. Près des livres, il se sentait plus en sécurité et plus apte à faire face à il ne savait quoi encore.

Le seul problème, c'est que c'était difficile de discerner le vrai du faux. Mais il avait entendu parler d'un livre sur internet; un livre qui traiterait supposément des derniers élus à avoir foulé cette terre avant le 20e siècle. « The legend of the four », s'intitulait l'ouvrage.

Et c'était vraiment passionnant.

Recroquevillé dans le coin le plus reculé de la bibliothèque - et tout près de la section des livres qui l'intéressaient - il était penché sur sa lecture, incapable de s'arrêter.

Le Firebreather héro du livre était plutôt cool. C'était un leader dans l'armée qui pouvait contrôler le feu à sa guise. Lance se voyait beaucoup en lui. Il était moins intéressé par l'histoire « d'amour passionné» que relatait l'ouvrage. Toutefois, l'image de Casey s'interposa dans son esprit et il se sentit encore plus morne.

Il n'oserait jamais la revoir en face, pas après la manière dont il s'était quitté - la manière dont il avait quitté les lieux samedi soir... Ça lui paraissait déjà tellement loin l'époque où il fleurtait de manière insouciante avec la belle blonde dans le cours de dessin du gros tout-nu. C'était, lui semblait-il, dans une autre vie.

Aujourd'hui, pour la première fois depuis très longtemps, il songea à fuir la vie qu'il menait afin de recommencer ailleurs. Il l'avait déjà fait une fois, rien ne l'empêchait de recommencer. Sauf qu'il n'était pas un coward. Il s'était bien établi ici, il avait une équipe de foot formidable et il commençait à se faire de vrais amis. Il refusait de tout abandonner simplement parce qu'il avait peur. Il refusait de se laisser vaincre par un simple pressentiment qu'il avait eu en la présence d'Allison. Peut-être ne lui voulait-elle réellement pas de mal. Comment savoir? Il ne lui avait pas laissé la peine de s'expliquer; il avait aussitôt pris les jambes à son cou.

En aucun cas, il ne désirait la revoir; à cette simple pensée, il en avait des frissons dans le dos. Non. Il allait devoir affronter ses peurs et confronter ceux qui, dans un avenir proche ou loin, voudraient s'en prendre à lui. À cause de ce qu'il était.

Il allait devoir apprendre à se défendre. Pour de vrai.

Et puis qu'est-ce que ça faisait que les supposés Fierces, les méchants de l'histoire de nos jours, aient pris racine ici même à Brimwood. Il avait lu ça sur internet. Les livres récents utilisaient aussi ce terme Fierces pour désigner les porteurs des éléments qui aspiraient à une race pure. (Tout ça lui faisait énormément penser à la Seconde guerre mondiale et - clairement - ça nourrissait sa peur.)

Ces soient-disant "pures" dotés de pouvoirs, seraient des descendants direct des  « fameux quatre» (famous four) qui auraient, semblent-ils, fait cesser la magie d'exister il y a de cela plusieurs centaines d'années.

Évidemment, aucun des auteurs de ces bouquins ne s'entendaient sur le pourquoi du retour au 20e siècle des porteurs d'éléments. Ce, sur quoi ils s'entendent, cependant, c'est qu'il y a deux types d'élus, les purs et les impurs. Et d'après ce qu'il comprenait, il y avait certains purs qui voulaient éradiquer le monde afin qu'il n'y ait que des purs. Ceux-là, se faisaient appeler les Fierces et, semblable à la maffia, ils se rependaient partout, avaient énormément de gens de pouvoirs dans leur poche et étaient plus fort que jamais.

Lance pris en note de faire des recherches sur leur compte plus tard. Ce qu'il savait pour l'instant, c'est qu'ils étaient à la base une confrérie qui serait née ici même au collège de Brimwood et aurait évolué pour devenir un Ordre reconnu - et craint dans tous les états du pays, et même plus loin encore.

Tout ça lui donnait froid dans le dos...

Un mouvement furtif lui fit relever la tête, alarmé. Il y avait longtemps qu'il n'avait pas jeter un coup d'oeil aux alentours, trop concentré qu'il était dans sa lecture. La jeune fille qui le surprit était la même qui lui avait sauvé la mise sur la rue d'Allison (il retint un frisson juste à penser à son nom...)

Mais le nom de celle-ci était Chloe, il s'en souvenait. Elle avait été d'ailleurs très sympathique, bien que pas très bavarde. Elle, elle avait dû le trouver franchement antisocial, toutefois. Ébranlé par les événements, il n'avait pas réussi à retrouver son ton et son humeur habituels.

Étrangement, il ne se sentit pas menacé de savoir qu'il venait d'être pris en flagrant déli de lecture sur le plus grand tabou de leur siècle. Comparé à tout ce qu'il avait vécu ces derniers jours, c'étaient vraiment pas la fin du monde. Et qu'est-ce que ça lui apporterait de nier l'évidence? Il osait jouer le tout pour le tout. Anyway, il n'avait plus rien à perdre.

Il se fit un malin plaisir toutefois à regarder le livre qu'elle avait entre les mains et il osa lui faire un sourire en coin. Elle avait été assez charmante pour le raccompagner jusqu'au collège, le mieux qu'il pouvait faire était de lui présenter en échange sa charmante personnalité.

Sa question le pris par surprise et il se renfrogna l'espace d'un instant, puis il hocha négativement de la tête comme s'il essayait de faire fuir ses mauvais souvenirs.

« Pour être honnête », lui dit-il, « j'aimerais mieux oublier cette fin de semaine, tu es tombée à pique ce matin-là et c'est tout ce que j'ai à dire sur le sujet. Alors non, ça ne te regarde absolument pas ».

Il fit une tentative pour être léger et lui fit comprendre avec un sourire moqueur qu'il riait à ses dépends. Puis, décidant d'attaquer l'inévitable, il jeta un oeil inquisiteur sur le livre qu'elle avait entre les mains.

« "Les théories du complot" ? Nice. Il semble qu'on ait une passion commune pour un sujet en particulier... »

Il ne savait pas s'il venait de se foutre dans la merdre et il ignorait ce qui lui avait pris, mais il avait besoin de ventiler un peu et - désespérément - de trouver un sens à la direction que prenait sa vie. Alors autant mieux prendre le taureau par les cornes.

« Je te trouves franchement courageuse de te pavaner avec ce genre de livres, on ne sait jamais qui pourraient lorgner les dédales de rangées de cette partie particulièrement poussiéreuse de la bibliothèque. »

Il venait de faire un choix drastique: accepter son sort et peut-être même tenter un peu le diable.

Décidément, il faisait du progrès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloe Parker

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 08/09/2016
Age : 26

MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Dim 2 Oct - 21:47

Elle avait hésité avant de lui poser la question. Il est vrai qu'en vérité, les activités du beau brun ne l'intéressaient absolument pas. Et surtout, elle n'avait aucunement envie qu'il commence à croire qu'elle s'intéressait à ses beaux yeux.

Elle avait simplement eu vent d'un certain party qui s'était déroulé le soir de leur rencontre, près de Brimwood. C'était évident que ce gars avait terminé sa nuit chez une charmante fille qui l'avait sans doute fait flippé avec des questions existentielles d'une possible vie à deux. Et qu'il s'était barré parce qu'il n'avait pas du tout l'air d'un gars qui s'engageait dans de longues et sérieuses relations.

... Mais ce n'était qu'une théorie.

De toute manière, Lance lui refusa une réponse. Il avait bien le droit. C'est vrai que la question était déplacée, mais c'est vraiment le seul truc qui lui était venu à l'esprit.

C'est hallucinant à quel point elle n'était plus elle-même depuis la mort de Matthew. D'ordinaire, elle aurait su trouver quelque chose de plus prometteur pour engager la conversation. Une plaisanterie, un compliment, n'importe quoi sauf une question qui mettrait un léger silence de malaise sur eux.

Lance était toutefois gentlemen, Parker voyait bien qu'il tentait de détendre l'atmosphère. C'était apprécié, mais pas tout à fait réussi.

« "Les théories du complot" ? Nice. Il semble qu'on ait une passion commune pour un sujet en particulier... » Lui lança-t-il, désinvolte, comme s'il venait d'apprendre qu'ils collectionnaient tous deux les timbres!

Plissant ses yeux pairs qui s'assombrirent, Chloe analysa son interlocuteur. Où voulait-il en venir? Elle savait qu'il faisait référence aux livres qu'ils avaient dans les mains, sauf qu'on ne parlait pas de ces choses à la légère et aussi fort!

O.K., Lance ne parlait pas si fort, seulement, elle aurait préféré qu'il chuchote. Ou du moins, qu'il se ferme la gueule au lieu de prononcer le titre du livre qu'elle tenait. Ils étaient déjà chanceux d'être pratiquement seuls dans cette section de la bibliothèque.

- « Je ne vois pas de quoi tu veux parler...» Lui mentit-elle d'un ton qui voulait fermer la conversation.

Il y avait bien une étudiante ou deux à trois fenêtres plus loin, bien installées dans des fauteuils, trouvant l'homme devant elles beaucoup plus intéressant que leurs bouquins, semblait-il. Et elle n'avait certainement pas envie que ces filles, ou n'importe qui d'autre, entendent leur conversation.

Parker était prête à mettre sa main au feu que ces filles-là ne savait même pas lire! Elles étaient beaucoup trop arrangées pour un lundi matin dans une bibliothèque crade. Ou bien s'était elle qui était complètement à côté de la traque!?

Peu importait, elles n'étaient pas une menace. Et ça semblait grandement décontracter Lance ce genre de distractions.

« Je te trouves franchement courageuse de te pavaner avec ce genre de livres, on ne sait jamais qui pourraient lorgner les dédales de rangées de cette partie particulièrement poussiéreuse de la bibliothèque. »

Merde, il faisait exprès ou quoi!? Essayait-il de lui envoyer un signal? Il voulait subtilement lui faire comprendre qu'il était un Fierces et qu'il venait de la percer au grand jour? Ou qu'il était un savant fou prêt à la découper en morceau entre deux rangés de livres?

Semblait-il qu'il n'était qu'un gars qui manquait incroyablement de jugement en ce moment. Ce qui était, au grand désespoir de la Seacalling, encore plus alarmant.

Peu importe qui il était ou ce qu'il était, Holloway ne semblait absolument pas comprendre à quel point il pouvait être dangereux de plaisanter sur ce sujet, ou de tout simplement y être rattaché.

Il n'avait pas l'air de saisir que les rumeurs au sujet des Fierces, des savants ou même de cette guerre inquiétante étaient bien plus que de simples chuchotements racontés aux enfants pour les effrayer. La jeune femme avait vu à l'oeuvre ces monstres. S'il voulait pouvoir continuer à faire les yeux doux aux deux demoiselles devant lui, il devrait apprendre à se taire.

- « Arrête, c'est toi qui est foutrement courageux d'en parler en publique, à n'importe qui, en sachant que nous sommes dans l'ancien berceau des Fierces... Si on croit à ses histoires, bien entendu.»

Son ton avait été un peu plus sec, comme un avertissement. Elle avait toujours été douée pour le sarcasme et le cynisme. Elle n'avait jamais aimé les gens insouciants ou désinvoltes.

Peut-être c'était-elle trompée sur lui? Son instinct était pourtant une source fiable d'habitude. La jeune femme avait rencontré énormément de gens de nations, cultures, idéaux différents. Elle savait reconnaître plutôt facilement les bonnes personnes.

Lance lui avait donné l'impression d'en être une. Et cet énergie qu'il avait dimanche matin... La Seacalling avait eu du mal à détacher cette impression de déjà vu. Certes, il y avait quelques nuances, mais l'énergie que dégageait Matthew avant de mourir (Et ça, elle ne pourrait jamais l'oublier.) était pratiquement la même que dégageait cet étranger le matin de leur rencontre.

Alors, il ne pouvait pas être un abrutis finit! Son regard était brillant. Il semblait dans une forme physique exemplaire, il avait du charisme (Franchement trop, en fait.) et dégageait de la confiance malgré son regard soucieux.

- « Écoute, je ne sais pas qui tu es, ni d'où tu viens et ça non plus, ça ne me regarde pas. Mais, si je peux me permettre un conseil d'amis, parce qu'on dirait bien que, tout comme moi, tu es un peu seul dans ta situation, je te suggérerais de fermer ta charmante gueule parce que tu n'as franchement pas l'air de saisir à quel point tout ça est bien plus grand que toi et ton univers de gars cool.»

Elle s'était penchée vers lui, baissant le ton pour parler en gardant un sourire hypocrite pour donner l'illusion aux jeunes pimbêches qui les observaient qu'ils ne faisaient que flirter ou discuter négligemment.

Le sujet avait fait remonter des émotions et elle se renfrogna un peu dans son fauteuil, essayant de contrôler les larmes qui venaient d'emplir ses beaux yeux. Elle avait recommencé à jouer distraitement avec son pendentif, le regard dans le vide en laissant passer la tristesse qui lui prenait à la gorge.

Ça ne lui prit pas grand temps à redevenir légère. Chloe savait parfaitement se contrôler d'ordinaire. Ce genre de moments de faiblesses ne lui ressemblait pas.

Il faudrait bien qu'elle est une vraie conversation avec Lance pour éclaircir les choses, mais ça serait imprudent de le faire ici. Et peut-être que le jeune homme se fichait bien de tout ça au final. Elle n'en savait rien.

- « Est-ce que t'es le seul gars de cette école ou quoi!? Ces filles te regardent comme si elles n'avaient pas vu un mec depuis des décennies! Elles ont l'air affamé...»

Son ton était plus aimable. Elle voulait détendre l'atmosphère. Et pour faire exprès, l'une des deux, une jolie brunette, se leva pour venir à leur hauteur. Chloe eu juste le temps d'arracher des mains de Lance le livre qu'il était en train de lire pour lui glisser à la place une pièce de Shakespeare tandis qu'elle calait les volumes importants en dessous de son sac sur ses genoux.

- « Tu n'as pas répondu à mon texto après le party, Lance. Dommage, j'étais seule... Dans mon lit... Complètement nue.» Lui dit-elle aguichante sans se soucier de Chloe qui était sidérée à côté.

Lance semblait plutôt exaspéré devant ce pot de colle. Et Parker avait juste une envie, qu'elle leurs fiche la paix. Elle détestait ce genre de filles trop en manque de confiance pour s'assumer et qui misaient tout ce qu'elles avaient sur leur physique. Leurs ancêtres qui s'étaient battus pour la légalité de la femme devaient se retourner dans leur tombe devant une sans génie pareil!

- « Oh, tu lis quelle pièce de Shakespeare? Les Trois Mousquetaires?» Susurra-t-elle en se penchant pour qu'il est une vue encore plus significative sur son décolleté.

Définitivement, c'était une conne. Et Chloe n'était pas d'une humeur patiente ou même gentille. Il y avait longtemps qu'elle avait arrêté d'essayer de plaire à tout le monde. Il avait bien fallu qu'elle veuille détendre l'atmosphère pour que l'autre rapplique. C'était toujours ce qui arrivait dans ce genre de situations. Parlez du loup et il accoure!

- « Salut, oui, moi c'est Chloe, la Fuckfriend avec qui Lance a baisé torridement toute la nuit, samedi, après votre party. Je voulais surtout pas t'interrompre, mais on était en train de parler de notre prochain plan cul de ce soir. So, tu serais une charmante personne si tu voulais bien retourner t'asseoir ailleurs et essayer d'apprendre tes classiques. Merci...»

Chloe dégageait énormément d'assurance lorsqu'elle le désirait et savait se faire intimidante, elle en était consciente. C'était inévitable lorsqu'on voulait survivre en foyer d'accueil. Et ça s'avérait être bien efficace à d'autres moments également.

La brunette afficha une moue choquée qui cachait très mal sa déception d'avoir été déclassée et retourna médiser avec sa compagne en jetant des regards haineux dans la direction de la Seacalling qui s'en foutait éperdument.

- « Désolée...» Lança-t-elle à Lance en lui rendant son livre et en reprenant le sien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance Holloway

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Dim 16 Oct - 17:07

Oh. Elle ne savait pas à quel point il réalisait que tout ça était plus grand que lui. Ce qui lui était arrivé ce week-end dépassait tout ce qu'il avait cru d'ici là. Il commençait à douter sérieusement l'avenir.

Mais le pire, c'était la peur abjecte qui le tenaillait depuis samedi soir. D'abord, la peur de ces propres pouvoir, puis celle des autres, et enfin la dernière et la plus saisisante de toute: la peur de ne pas s'avoir et d'imaginer mille scénarios de ce qui pourrait lui arriver si ça tombait dans l'oreille de la mauvaise personne qu'il était l'un d'eux.

Et le voilà qui en parlait à la première personne venue! Parfois Lance ne se comprenait tout simplement pas et il mit ça sur le compte de son trauma des derniers jours.

Sa propre réaction vis-à-vis de la situation l'avait décontenancé et laissé circonspect. Ce n'était pas son genre de fuir et ce n'était son genre de ne pas se battre. Mais devant le fait accompli et dans le feu de l'action, il s'était senti complètement désarmé, vulnérable et à la merci de quiconque qui en savait plus que lui.

Maintenant, il souhaitait paver les manques et en apprendre le plus possible pour que jamais il ne se retrouve dans une situation pareille. Il venait de s'inscrire à un cours d'art martial supplémentaire; cette fois-ci ce n'était pas pour qu'il apprenne à se calmer mais plutôt à se défendre.

Il fallait aussi se rendre à l'évidence et traiter le sujet difficile et laborieux de son pouvoir. Pire encore: pratiquer son utilisation pour apprendre à le maîtriser. Ce serait - et de loin - sa meilleure défense face au prochain porteur d'élément qui croiserait sa route.

Et Lance n'était pas assez dupe pour penser que ce jour ne viendrait jamais.

En attendant que ce moment vienne, il n'était pas contre prendre quelques risques afin d'en savoir davantage. C'est le manque d'information qui le décourageait le plus.

Vers qui se tourner? À quelle source se fier? Pendant un instant, Lance aurait voulu pouvoir téléphoner à une de ses lignes gratuites qui offrent du soutien en période de crise. Il imaginait déjà le scénario: « Allo, oui j'ai besoin d'aide. Je suis capable de faire apparaître du feu de nulle part et une super belle fille s'en ai rendue compte et elle me fait peur. Quoi faire?»

Pff! C'est même pas les savants fous qui seraient venu le chercher mais juste des phychiatres réguliers pour l'emmener à l'asile.

En présence de Chloe, il se sentait mieux, plus naturel, plus lui-même et sa compagnie était une distraction agréable. Lorsqu'elle effleura le sujet pour le moins inconfortable de leurs livres à cause des niaiseries qu'il avait dites, il eut, l'espace d'un instant, envie de jouer cartes sur tables. All in. Il était prêt à tout pour se faire des alliés pour naviguer dans le labyrinthe de cet autre univers auquel il avait du faire face ces derniers jours.

Il avait toujours été comme ça. Avec lui c'était tout ou rien. Et il avait clairement choisi son camp; il voulait tout savoir.

Mais il fallait malgré tout rester vigilant. Qui sait ce que recellait les murs de cette école qui avait autrefois abrité les Fierces, «les pires porteurs d'éléments à n'avoir jamais foulé le sol?» (source: wikipédia).

La venue d'Elisabeth et de son énorme QI le sortit de sa sombre rêverie; sa vie de collégien reprenant le dessus sur ses angoisses. Il avait vraiment l'impression de mener une double vie.

L'échange entre les deux filles étaient hautement distrayant et c'est avec un mélange d'amusement et de surprise qu'il fut témoin de l'admirable sass de Chloe et du départ offusqué de la pot-de-colle.

Il se mit à rire franchement, sans pouvoir s'arrêter et c'était si bon de rire qu'il s'attrapa les côtes et laissa la tension qui l'habitait depuis trois jours s'évaporer tranquilement, le laissant plus détendu. Il se sentait enfin recueillir un peu de son tempérament habituel. Ça, ça faisait sa journée.

Son fou rire était contagieux et il finit par entraîner Chloe dans son délire. Sans le savoir, celle-ci avait fait exactement ce qu'il fallait pour le mettre à l'aise.

« Tu es toute une femme, Chloe, lui dit-il entre deux fous rires. Je n'en connais pas beaucoup qui réussisse à faire taire Élisabeth du premier coup. Tu as vu sa tête! Hahaha! »

Lorsqu'enfin il se fut calmé, il reprit son livre et lui renvoya la pièce de Shakespeare en rigolant de plus belle.

« Tiens. Reprends tes trois mousquetaires. Et surtout ne soit jamais désolée pour ça, c'était épique. Tu ne peux pas savoir à quelle point elle me tappe sur les nerfs. C'était carrément réjouissant de te voir la rembarrer de la sorte. »

Et le pire c'est qu'il le pensait réellement. Pour une raison qu'il ignorait (ou peut-être était-ce parce qu'il était tellement off-his-game), son charme ne semblait pas fonctionner sur Chloe, la rendant juste un peu plus intéressante à ses yeux.

Pas en tant que conquête, mais en tant que personne. Une première, selon l'avis de Lance. C'était sans compter le fait qu'ils s'intéressaient au même genre de lecture...

« Tu sauras que normalement, je n'ai aucun mal à me débarasser des groupies sans cervelle, mais je t'engagerais bien comme bodyguard si tu es intéressée... oh fuck», se refrogna-t-il perdant son sourire moqueur.

Puis l'étincelle d'ironie qui d'ordinaire faisait briller ses yeux pales d'une lueur irrésitible refit surface, comme s'il retrouvait enfin celui qu'il était vraiment.

« Dis-moi que tu peux commencer maintenant!»

Aussi subtilement que possible, il se tourna dans son banc pour faire face à Chloe et tourner le dos le plus possible à leur entourage.

Il ne pouvait pas croire sa malchance.

Casey venait de contourner la rangée de livres à leur droite et marchait maintenant droit devant eux. Il ferma les yeux, comme si ça pouvait empêcher la jeune fille de le reconnaître et espéra de tout coeur qu'elle ne le voit pas.

Le son d'une Chloe qui étouffa son rire ne fit malheureusement rien pour détourner l'attention sur eux.

« Shut up! », lui dit Lance en lui donnant un coup de coude.

Malgré la tension et la peur qui l'habitait toujours, cette journée était distrayante à souhait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey A. Philips

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Dim 16 Oct - 21:13

Un rire étouffé venait de la sortir de la bulle épaisse dans laquelle elle était depuis hier.

Casey avait eu une fin de semaine éreintante et la première chose qu'elle avait voulu faire ce matin, c'était venir ici. La bibliothèque était son repaire lorsqu'elle avait besoin de réfléchir.

C'était une première, d'ailleurs, car elle avait séché un cours ce matin. Trois de ses camarades de classe l'avaient textée, inquiets, puisqu'elle ne manquait jamais, mais vraiment, jamais un cours. Elle détestait prendre du retard dans ses travaux, elle qui était plutôt du genre à remettre ses trucs à l'avance.

C'est alors qu'elle posait les yeux sur le motif de sa distraction qu'elle regretta automatiquement de ne pas être au local 502-B.

Lance Holloway.

La belle Northstar figea. Prise au piège. Peut-être ne l'avait-il pas vu? S'il y avait bien quelque chose qu'elle n'avait pas envie de gérer ce matin, c'était ses sentiments-vraiment-agaçants à l'égard du beau capitaine des Dragons.

Il était penché vers le visage d'une jolie blonde qu'elle ne connaissait pas et tant mieux! Peut-être pourrait-elle rebrousser ainsi chemin sans avoir l'air de le fuir (Lui donnant ainsi de l'importance).

Cay fit demi-tour, en oubliant presque de respirer et tomba nez-à-nez avec Élisabeth. Elle dût se maîtriser pour ne pas lâcher un cris de surprise. Est-ce que tout le monde s'était donné le mot pour venir encombrer SON coin de la bibliothèque!?

Elle en échappa cependant son carnet de croquis qu'elle ramassa, replaçant ensuite ses lunettes qui venaient de glisser sur son nez.

- « Salut Casey! Tu connais cette fille toi?» Lui demanda-t-elle en pointant effrontément la jolie blonde avec qui Lance discutait.

- « Moi non. Elle est supposément sa fuckfriend. Je ne comprends pas! T'étais là, non, lorsqu'il m'a embrassé samedi? Ça n'avait pourtant pas l'air d'un baiser banal. Ce type est un connard.» renchérit-elle tandis que Cay ne disait pas un mot, agacée par le timbre criard de sa voix qui semblait vouloir se porter jusqu'aux oreilles du jeune homme.

Si elle avait voulu passer inaperçue, c'était raté grâce à sa charmante collègue de la classe. Sauf que celle-ci n'avait peut-être pas tord sur un point, ce type était effectivement un connard.

Un vraiment beau connard, mais un connard tout de même.

- « Je suis vraiment désolée pour toi, Élisabeth.»

Elle n'avait pas su quoi dire de plus. C'était sincère. La jeune femme ne souhaitait pas de mal à personne.

Voyant que son interlocutrice ne semblait pas vouloir regagner sa place et la laisser tranquille, il ne lui restait que l'option de passer devant le sujet de leur conversation, à son grand désarrois.

Putain qu'il était beau! Il pouvait bien avoir autant de filles autour de lui. Cependant, son attitude semblait différente ce matin. Il avait l'air un peu plus fatigué, moins décontracté et sur de lui.

Bien entendu, ne le connaissant pas, elle ne se basait pas sur grand chose pour avancer ces observations. Mais, c'était tout de même l'impression qu'il lui donnait en ce lundi.

Elle s'apprêtait à continuer sa route lorsque ses beaux yeux bleus remarquèrent l’ecchymose qu'il avait contre la tempe. Cette marque était un peu de sa faute et elle ne put réprimer ce sentiment de culpabilité qui lui grimpait dans l'estomac.

Certes, il avait un peu couru après, mais c'était Elle, le motif de cette bagarre. Et elle n'avait pas eu l'occasion de s'excuser. Ils s'étaient emportés les deux, elle était donc dans le tord également.

Prenant son courage à deux mains, elle continua sa route dans leur direction pour finalement arriver à sa hauteur.

- « Salut.» Commença-t-elle par lui dire pour qu'il lève la tête et qu'elle ait son attention. « J'avais pas l'intention de te déranger, je voulais juste te transmettre le message que mon frère est désolé pour samedi.»

C'était faux. Cole se fichait complètement de ce gars et ne lui avait en aucun cas demandé de transmettre un message. Elle avait agit par réflexe. Parce qu'elle ne voulait pas qu'il pense qu'elle s'était cherchée un prétexte pour venir lui parler. Son ton avait été plutôt distant. Ça non plus, ce n'était pas ce qu'elle aurait voulu afficher.

Merde! Ce gars la faisait toujours réagir bizarrement. Casey n'était pas du genre à jouer une game. Bien au contraire, elle était toujours transparente et sincère dans ses propos... Sauf avec lui!

- « Well, bonne journée.»

C'était complètement raté. Elle tourna donc les talons pour aller s'asseoir plus loin. Se dépêchant de mettre ses gros écouteurs et d'ouvrir son livre de croquis pour avoir au moins l'air occupée à quelque chose.

Cette nouvelle semaine promettait déjà d'être longue! Heureusement, elle était sensée retrouver Kate ce soir pour aller assister ensemble au match de l'équipe de waterpolo.

Juste à cette pensée de voir Derrick, elle se décontracta un peu et trouva un moyen de retrouver sa quiétude et sa bulle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance Holloway

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 29/06/2016

MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Dim 16 Oct - 22:31

Esti d'Elisabeth.

Cette fille-là ne faisait sérieusement rien pour s'aider! Chloe et lui pouvait entendre sa conversation jusqu'ici! Et il ne se gêna pas pour le lui faire comprendre, la tête toujours cachée dans son bouquin, il osa lancer, plein de malice:

« Le connard a des oreilles, Elisabeth! »

Ce qui fit pouffer Chloe de rire un peu plus fort et il se se prit la tête entre les mains, incapable de garder son sérieux devant l'idiotie de la situation.

Il eut un pincement au coeur en entendant la réponse de Casey à la sotte-aux-mousquetaires-de-Shakespeare. Il était vraiment désolé lui aussi de son comportement de samedi.

Si seulement il n'était pas tombé sous le charme de cette... de cette Fierces! Il en rageait encore intérieurement, non seulement à cause de ce qu'elle lui avait fait vivre ( et ce n'était pas la baise qu'il avait en tête en pensant à elle), mais qu'en plus, elle lui avait enlevé la chance de se rapprocher de Casey, ce soir-là.

Bon, ce n'était pas comme si elle l'avait emmené chez elle contre son gré, songea-t-il en maugréant, mais il ne cessait de repasser la soirée dans sa tête en cherchant un indice quant aux intentions d'Allison et il ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle usait d'une sorte de charme ou d'un pouvoir qui l'aurait rendu irrésistible.

Il est vrai que Lance savait user de son charme, mais il était rare qu'il ait un coup de coeur aussi bestial avec une fille. Il avait l'habitude d'en ramener très souvent à son dortoir, mais Allison avait allumé quelque chose en lui qui lui donnait maintenant envie de vomir.

Cette attraction purement physique n'avait rien à voir avec la délicatesse et l'intelligence de la belle Philips qui, des jours plus tard et malgré les montagnes russes d'émotions qui le tenaillaient, hantait encore ses pensées.

Oh god qu'il aurait voulu revenir en arrière et ne pas succomber au charme de la Firebreather. Qu'est-ce qu'il n'aurait pas donné pour effacer la tension des derniers jours et rester dans le déni, dans l'ignorance, oblivious face monde de pouvoirs et de Fierces qui évoluait et se refermait lentement mais sûrement autour de lui.

Impossible.

Ce matin, grâce à cette satané Elisabeth, il devait faire face, absolument pas préparé, à la belle blonde aussi pâle que la neige et aux yeux tellements profonds qu'il voudrait s'y perdre.

Oui, oui. Il avait remarqué son regard. Et non il ne savait pas comment réagir avec elle.

C'est pourquoi, lorsqu'elle vint se planter directement devant lui, il tenta de calmer les battements de son coeur qui allait sérieusement le lâcher après tout le tumulte des derniers jours. Il avait peine à imaginer Casey lui vouloir du mal, car elle était de nature très calme et posée, mais il ne savait pas à quoi s'attendre si ce n'est de la violence verbale, voire même physique. Sinon, que lui voulait-elle?

Il ne put s'empêcher de s'esclaffer « Yeah right, ton frère », mais il n'y cru pas une seule seconde. Il savait que Cole Philips n'était pas du genre à donner d'excuse autant qu'il savait que Casey Philips était du genre à s'excuser à sa place. Ça faisait en effet du sens et il fut soulagé un moment, bien que décontenancé qu'elle ne l'injure pas de paroles blessantes.

Pas qu'il ne les méritait pas, ou qu'il ne pouvait pas les prendre, mais ça l'aurait vraiment démoli. Il n'était pas vraiment dans son élément aujourd'hui...

Puis elle était partie, comme ça! Sans même lui laisser la chance de... s'expliquer ou quelque chose. Il resta là, les bras ballant à ne pas savoir quoi faire. Qu'est-ce qu'il avait avec les filles, aujourd'hui?

ll fallu que Chloe s'en mêle afin qu'il sorte de sa torpeur; elle l'affubla d'un coup de coude dans les côtes (beaucoup plus sec que ce qu'il lui avait fait ce matin!) « Fine!, I'm going » Il se leva très vite et lutta avec ses longues jambes pour retrouver son équilibre ainsi que le courage de faire dix pas devant lui.

Il jeta un coup d'oeil à Chloe qui se délectait franchement de la scène et soupira. Il lui vola sa pièce de Shakespeare et l'utilisa pour cacher en partie son livre sur la Légende.

Shakespeare aurait pas pu faire une pièce plus grande!

« Je te confisque Les Trois Mousquetaires pour t'être moqué de ma situation très embarassante! »

Avec une grimace très mature, il détala vers l'endroit où Casey c'était installée. Il se laissa tomber devant elle avec élégance et tenta d'attirer son attention en lui faisant des signes de la main.

Dès qu'elle eut retiré un écouteur de son oreille, il s'empressa d'entamer la conversation, nerveux et ne se sentant pas lui-même. Il n'avait aucune idée de ce qu'il allait dire lorsqu'il ouvrit la bouche, alors bien sûr c'est la vérité qui gagna la partie.

« C'est moi qui vous dois des excuses à tous les deux. Je dois t'avouer que j'ai tout fait pour énerver ton frère et que c'est donc en grande partie ma faute et pas la sienne. »

Wow très mature, Holloway.

Incapable de poursuivre, mais désirant fortement continuer sur la même lancée, il se passa une main sur le front et dans ses cheveux, tentant de reprendre contenance (c'est Casey qu'il avait devant lui!) et faisant plutôt une grimace qu'il eu du mal à masquer après avoir effleuré une ecchymose encore sensible contre sa tempe.

« Je voulais surtout te dire que je m'excuse si j'ai paru... peu gentleman samedi soir et que... c'est toi qui a fait ma soirée. »

Gêné parce que ce n'est PAS ce qu'il avait en tête, mais déterminé à ne rien laissé paraître, il poursuivit:

« Tu peux dire à ton frère que j'accepte ses excuses même s'il est trop lâche pour venir me voir en personne... Et même s'il ne t'a absolument rien demandé. » le sourire moqueur qui était sa signature habituelle fit une réapparition sur son visage encore un peu meutri de sa bagarre de samedi.

« J'espère en tout cas qu'il est plus amoché que moi, mais j'ai aucun doute sur celui qui est le plus good looking »

Sur ce il lui fit un clin d'oeil et ramassa ses livres, décidé à la laisser tranquile.

Ses nerfs se jouaient de lui. Il avait perdu tout son charisme habituel et il voulait simplement retrouver une vie normale avec ses coéquipiers qui n'avait pas eu de ces nouvelles depuis le week-end, et maintenant Chloe qui, il espérait, garderait contact avec lui.

Il n'avait jamais eu d'amie fille, ça ferait changement.

Casey quant à elle ne pourrait jamais simplement faire partie de cette catégorie. Il n'avait pas encore décider toutefois dans quelle catégorie il pourrait la placer.

Ah. Ce que sa vie pouvait être compliquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey A. Philips

avatar

Messages : 33
Date d'inscription : 25/01/2012

MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Lun 24 Oct - 10:57

Elle arrêta de griffonner, enlevant un écouteur. Il était de nouveau devant elle, cherchant son attention qu'il venait enfin d'obtenir.

Elle aurait dû être agacée de se dérangement ou même ennuyée. Au contraire, une petite partie d'elle fut plutôt contente qu'il ose revenir à la charge. (Il faut dire que Lance Holloway ne semblait pas être le genre de garçon qui lâchait le morceau facilement...)

Elle déposa donc son crayon, laissant en plant le portrait d'elle et de son frère qu'elle était en train de continuer vu qu'ils avaient bousiller l'ancien dessin durant leur chicane dans la chambre de Cole.

Cay s'était d'ailleurs amusée avec celui-ci qui n'avait rien de conventionnel. Elle n'avait pris que la moitié de leurs deux visages qui n'en faisait qu'un au final. Les cheveux sur la moitié de Cole se terminaient en gouttelettes d'eau tandis que les siens virevoltaient au vent librement.

Ne portant plus attention à ce qu'elle faisait, elle leva ses beaux yeux vers son interlocuteur, affichant une moue résignée.

C'était mature de sa part de prendre le temps à son tour de s'excuser. Holloway était toujours déstabilisant!

Casey ignorait si son dimanche avait été aussi éreintant que le sien, mais il semblait avoir quelque chose de plus profond, un changement qui s'était opéré chez lui. Elle aimait d'avantage ce Lance-là.

« Je voulais surtout te dire que je m'excuse si j'ai paru... peu gentleman samedi soir et que... c'est toi qui a fait ma soirée. »

Elle? Cette révélation la prit de court. Elle essaya pourtant que rien ne paraisse. Pour tout réflexe, elle joua avec ses lunettes, les replaçant sur son nez bien qu'elles étaient superbement posées sur son joli visage.

Son cerveau avait de la difficulté à assimiler ce que cette phrase voulait dire. Elle voyait mal comment elle aurait pu faire sa soirée alors qu'il l'avait commencé en embrassant sauvagement la fille qui se tenait derrière eux et en la terminant avec cette brune aux allures de déesse grecque.

Le seul moment qu'ils avaient passé ensemble se résumait à une courte discussion d'une dizaine de minutes dans le coin d'une salle de bain. Il n'y avait franchement rien pour en faire un éloge. Élisabeth devait très mal embrasser et la déesse au corps splendide ne devait certainement pas savoir s'en servir...

Philips était un peu honteuse de sa réflexion, parce que ce n'était vraiment pas son genre de juger les gens sans les connaître. Il était simplement en train de s'ouvrir humblement, elle garda donc ses remarques déplacées pour elle afin d'éviter de le blesser.

Et a bien y repenser, elle n'avait pas détesté non plus ce moment étrange, mais spécial. Elle avait bien fini par lui donner son numéro après tout...

« J'espère en tout cas qu'il est plus amoché que moi, mais j'ai aucun doute sur celui qui est le plus good looking »

La fin de sa moquerie lui confirma qu'elle était bel et bien en train de discuter avec le très charmant capitaine des Dragons...

Pourquoi faisait-il toujours ça!? Elle n'en avait rien à faire de ce Lance-là! C'est la vraie personne derrière cette attitude abrutissante qui l'intéressait. Mais, Holloway ne semblait jamais vouloir laissait paraître sa vraie nature plus que quelques secondes.

Oui, Cole avait fini beaucoup plus amoché que son adversaire. Et oui, elle s'était vraiment inquiétée pour son frère.

Piquée au vif, elle se leva en même temps que lui tandis qu'il ramassait ses affaires, faisant mine de partir. Ça, c'était du grand Holloway sans nul doute!

- « Il se porte à merveille, merci!» Cracha-t-elle en le poignardant du regard.

La colère lui montait toujours trop facilement au nez lorsqu'il était présent. Il fallait qu'elle apprenne à se maîtriser en sa présence. Mais pour ça, ça impliquait de devoir le revoir, ce qu'elle n'avait aucunement envie en ce moment.

- « Lui et Derrick on justement un match ce soir.»

Derrick? Pourquoi venait-elle de mêler Derrick à la conversation? À quoi était-elle en train de jouer? Sa propre attitude la dégoûtait.

Ne trouvant plus quoique ce soit à dire de pertinent. Et souhaitant, surtout, ne pas en ajouter d'avantage, elle prit également ses affaires et quitta.

- « Tu m'excuseras, j'ai des trucs à faire et j'ai besoin de silence. »

Elle le doubla, jetant un regard discret à la blonde qui l'attendait non loin. Casey devait bien se l'avouer, Lance ne se choisissait pas des mochetés.

Son heure de détente venait lamentablement d'échouer. Très sérieusement, il fallait qu'elle commence à se chercher un nouveau coin plus tranquille que cette bibliothèque où tout le monde semblait avoir maintenant prit refuge!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chloe Parker

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 08/09/2016
Age : 26

MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   Lun 24 Oct - 12:03

Plus elle le regardait aller, plus Chloe était persuadée qu'il avait une énergie très similaire à celle de Matthew.

Physiquement, les deux jeunes hommes ne se ressemblaient aucunement. Pourtant, tous les deux dégageaient quelque chose de fort, un peu à l'image d'une tempête qui gronde, prête à éclater.

Et dans tous les cas, la jeune femme était ravie de voir que Lance semblait tant apprécier sa compagnie parce que c'était réciproque.

Elle découvrait un personnage loin d'être ennuyeux et rempli de facettes. Mais ce qui lui plaisait encore plus, c'était ce fond sincère qu'il semblait avoir aux creux des iris. Cette douleur, cette solitude et cette douceur qui lui faisait tellement penser à sa propre détresse.

Quelque chose lui disait que Lance et elle avaient beaucoup plus en commun qu'ils ne pouvaient se douter.

Toujours en train de rire, elle stoppa net lorsqu'il le lui demanda, l'interrogeant du regard.

- «What?»

Elle eu elle-même réponse à sa question lorsque celle-ci se matérialisa sous la forme d'une jolie fille aux allures fantomatiques et que le visage de Lance se décomposa totalement.

Parker figea momentanément en la voyant. Elle aurait pu mettre sa main au feu que cette fille était le portait craché d'une des héroïnes des légendes qui la fascinaient tant. Elle ne pouvait pas croire que personne d'autre n'avait encore fait le rapprochement!

Petite, c'est exactement comme ça qu'elle se serait imaginée la première Northstar si elle l'avait croisée alors.

Elle reporta son attention sur son livre tandis que Lance allait régler ses trucs, préférant se la jouer low profil. Elle savait d'instinct lorsqu'il était propice d'intervenir ou de se retirer d'une situation. Et le jeune homme semblait déjà suffisamment décontenancé, elle n'avait pas besoin d'en ajouter.

Chloe ne put toutefois pas s'empêcher de jeter quelques regards à la dérober pour voir comment il s'en sortait.

La jeune fille qui passa en coup de vent devant elle quelques temps plus tard lui confirma ce qu'elle craignait. Elle fit un effort surhumain (qui dût d'ailleurs paraître sur son visage) pour ne pas éclater de rire en voyant la mine déconfite de son nouvel ami.

- « Je sais pas ce que tu lui as dit, mais tu l'as clairement échappée. Va falloir que tu trouves mieux, je crois.»

Elle passa une main nonchalante dans ses cheveux dorés, avant de prendre elle aussi ses affaire et de se lever. Elle avait son premier entraînement dans moins d'une heure et demie.

- « Ce fut un plaisir, Lance.» Lui dit-elle sincère en affichant un magnifique sourire, lui tendant un bout de papier avec son numéro. Elle espérait seulement qu'il ne prenne pas ce geste pour de la drague. Ça n'en était pas. Elle souhaitait simplement garder contacte s'il le voulait bien.

Chloe était sur le point de quitter lorsqu'elle tourna les talons dans sa direction, en lui lançant spontanément:

-« En passant, je joue mon premier match de Water-polo ce soir, si t'as rien à faire. À plus Holloway. » Lui lança-t-elle en lui envoyant la main.

Chloe emprunta ensuite le même chemin que la jeune femme avant elle, essayant de ne pas se perdre pour trouver la sortie. Elle préférait commencer à chercher immédiatement la piscine dans les dédales de couloirs et d'ailes que possédait ce collège.

Le fait aussi de renouer avec l'eau avait quelque chose de stressant et de grisant à la fois. Elle devait s'y préparer pour ne pas faire honte à sa nouvelle équipe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bibliothèque - Repère des rats, des geeks, et parfois, de ceux qui veulent étudier un peu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» Prise de risque - L'agneau dans le repère des loups [Pv. Ryuho D. Shikki]
» La Bibliothèque de Mazarbul
» Avez -vous honte parfois ?
» [Bandes SKAVENS] Les Rats de Solth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brimwood College :: Brimwood College :: Le Collège-
Sauter vers: